Plan Cancer Régional – 25 millions d’euros pour lutter contre la maladie sur le territoire

plan cancer regional paca
Plan Cancer Régional – 25 millions d’euros pour lutter contre la maladie sur le territoire
La Région Sud a fait le point sur son Plan Cancer Régional, lancé dans la dynamique du Plan Cancer National. 25 millions d’euros investis entre 2015 et 2021 pour la recherche, les malades, la formation, l’enfance, et rattraper son retard sur le dépistage dans la région.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, 223 000 personnes sont prises en charge chaque année pour un cancer actif ou sous surveillance. Si ce chiffre est en augmentation depuis 1980, les décès imputés à la maladie diminuent. Mais il s’agit encore de la principale cause de mortalité prématurée sur le territoire régional.

Fin mars, la Région Sud a fait le point sur le Plan Cancer Régional, associé au plan du même nom déployé sur le territoire national. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, 25 millions d’euros sont investis dans la lutte contre le cancer depuis le début du mandat et jusqu’à sa fin en 2021 :

  • 8,6 millions d’euros ont été engagés depuis 2015,
  • 5 millions d’euros sont investis dans la lutte contre le cancer en 2018,
  • 11,4 millions d’euros supplémentaires seront alloués jusqu’à 2021.

La région en retard sur le dépistage

Les messages de santé publique ne cessent de rappeler l’évidence : plus un cancer est dépisté tôt, plus ses chances de guérison sont grandes. Sur ce plan, la région a du retard à rattraper.

À titre d’exemple, 51% des cancers du sein sont dépistés en moyenne en France contre 41% en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Un retard constaté également pour le dépistage du cancer colorectal avec un taux de 22,4% en Provence-Alpes-Côte d’Azur contre une moyenne nationale à près de 30%.

région paca plan cancer signature
Signature du Plan Cancer Régional entre la Région Sud et les principaux acteurs de la lutte contre le cancer sur le territoire.

L’importance de la prévention autour du cancer prend encore plus de sens lorsque l’Institut national du cancer indique que 40% des décès pourraient être évités grâce à des changements de comportements individuels.

La Région Sud espère donc rattraper le retard sur le dépistage et amorcer un changement de comportements. Elle soutient déjà le Comité régional d’éducation par la santé, centre de référence pour les campagnes de prévention et de dépistage. Elle augmente également les moyens de 50% en 2018 avec l’Agence Régionale de Santé, pour la prévention des risques environnementaux sur la santé. Le volet « dépistage et prévention » fait donc partie des cinq volets du Plan Cancer Régional.

Les 5 volets du Plan Cancer Régional

En plus du volet « dépistage et prévention », le Plan Cancer Régional comprend quatre autres grands axes :

  • La recherche : avec 3 000 chercheurs et une recherche de pointe en cancérologie entre Marseille et Nice, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur se positionne déjà sérieusement au niveau mondial. Le plan qui soutient déjà quatre projets de taille (comme le Cancéropôle régional ou l’Immunopôle), en soutiendra bientôt huit.
  • L’accompagnement des malades et de leurs familles : cela en passe principalement par le soutien financier d’associations de soutien aux malades et à leurs familles. La Région Sud prévoit de doubler l’enveloppe qui leur est consacrée chaque année.
  • L’aide et formation des soignants : en mettant l’accent sur la problématique des déserts médicaux, notamment en développement l’expérimentation de la télémédecine pour la prise en charge des patients atteints de cancer.
  • Les cancers de l’enfant : la Région Sud doublera son enveloppe consacrée aux associations de soutien aux enfants malades en leur allouant 80 000 euros par an. Elle dégagera également 300 000 euros par an aux structures d’accueil des familles d’enfants hospitalisés pour maladies graves dont les cancers.
  • Le dépistage et la prévention : soutien des organismes de référence pour les campagnes de prévention et de dépistage comme le Comité régional d’éducation par la santé et l’Agence Régionale de Santé.

Pour aller plus loin

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE