Éducation et transition énergétique, le Premier Ministre en visite à Marseille

Éducation et transition énergétique, le Premier Ministre en visite à Marseille

Visite éclair du premier ministre Édouard Philippe ce jeudi matin à Marseille. Les élus du territoire ont présenté leurs projets sur deux questions principales : l’éducation et la transition énergétique. 

Deux écoles et un lycée, c’était le programme de visite d’Édouard Philippe ce matin entre 8 heures et midi. Une visite au pas de course, avant tout pour exprimer les encouragements du gouvernement envers les politiques locales que pour faire de grandes annonces sur les aides d’État attendues.

Jean-Claude Gaudin, entouré d’une vingtaine d’élus l’a donc accueilli pour inaugurer deux nouvelles écoles de la ville : Sainte Marthe Audisio (14 e arrondissement) et Rouet Charles Allé (8 e arrondissement). Ces deux établissements modernes inscrits dans la démarche Bepos sont à énergie positive. Ils produisent plus d’énergie que ce qu’ils n’en consomment. La municipalité souhaitait mettre en avant les efforts engagés pour la réhabilitation de ses écoles, premier budget de la ville, avec 237 millions d’euros votés pour l’année 2017.

Député dans les quartiers nord (7 e circonscription), Saïd Ahamada est revenu pour Made in Marseille sur la visite d’Édouard Philippe à l’école Sainte-Marthe Audisio, et les nouveaux enjeux de l’éducation :

Lumière sur le plan climat régional au lycée la Fourragère

Un lycée qu’il faudra appeler Nelson Mandela dorénavant. C’est une des nombreuses annonces de Renaud Muselier, président de la région PACA, alors qu’il recevait Édouard Philippe dans ce lycée. C’est ici qu’il a décidé de présenter les 100 mesures de son grand plan climat régional :

  • Devenir la première région d’Europe à respecter la COP 21 : c’est l’ambition de cette série de mesures. Pour aller dans ce sens, la région attribuera 20 % de son budget à environnement en 2018. L’objectif : une région neutre en carbone d’ici 2050.
  • 191 millions d’euros pour l’éco-mobilité : notamment en développant le réseau de bornes électriques sur les routes ( 1 borne tous les 100 kilomètres ) et en investissant dans les transports en commun verts.
  • 100 millions d’euros dans la croissance verte : investir dans l’innovation écologique et la transition énergétique, facteur de croissance et d’emploi.
  • Préserver le patrimoine naturel : Renaud Muselier a annoncé la création d’un parc naturel régional de la Sainte-Baume. Mais la région s’attaquera également au problème des incendie et des rejets de plastiques dans la nature.

 

Édouard Philippe a salué ces dispositions, rappelant au président de la région PACA que « Nos familles politiques se sont intéressées tardivement à la problématique écologique, l’engagement doit donc être plus fort ».

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE