« Aller plus vite en polluant moins » les grands objectifs de la Métropole pour les transports

Alors que le conseil de la Métropole Aix-Marseille Provence se tient aujourd’hui au palais du Pharo, la question de la mobilité tient un place centrale. Une priorité pour la collectivité dont le président, Jean-Claude Gaudin, se dit prêt à « Prendre dans le budget des équipements pour la financer ». L’objectif : aller plus vite en polluant moins. 

100 % de bus propres en 2025

Jean-Pierre Serrus, vice-président de la Métropole délégué aux transports

Le pari semble difficilement tenable, pourtant la Métropole annonce vouloir renouveler entièrement sa flotte de bus et de cars d’ici à 2025, pour qu’elle roule à 100% en énergie propre (électrique et gaz naturel). Une ambition que tempère Jean-Pierre Serrus, vice-président de la Métropole délégué aux transports et à la mobilité : « C’est en tout cas notre volonté ! Nous sommes conscients de la difficulté de la réaliser mais il faut se donner de grands objectifs pour lancer la dynamique. Un premier objectif est d’atteindre les 50 % de bus propres dans les trois ans à venir ».

Des objectifs ambitieux pour des bénéfices non-négligeables pour les habitants et usagers sur un territoire dont l’air est très pollué. Une baisse conséquente des gaz polluants et oxydes d’azote, la quasi-disparition des particules fines, et des moteurs moins bruyants.

38 millions d’euros pour aller plus vite

Un réseau de transports en commun moins polluants produira des effets sur la qualité de l’air s’il est adopté par un maximum d’usagers. La Métropole espère donc le rendre plus attractif, en trois mots : aller plus vite ! La collectivité compte débourser 38 millions d’euros entre 2019 et 2025 pour des travaux dont l’objectif est d’augmenter la vitesse des bus et tramways et de densifier le réseau.

Le bus électrique RTM devant l’Hôtel de Ville

Des études sont donc en cours pour identifier les points à améliorer. Elles ciblent les 10 lignes les plus fréquentées de Marseille. Les solutions se concentrent sur des voies dédiées désengorgées, la réduction des temps d’arrêt aux stations, et des véhicules plus performants.

Commentaires Facebook

1 commentaire

  1. En 2004 on a supprimé les dernières lignes de trolleybus. Il y a 6 pauvres Bus électriques sur la ligne 82. Les trains(Marseille)Aix – Pertuis ont été remplacés par des autocars. On avance à grandes enjambées vers la diminution de la pollution dans la région « Sud »…

LAISSER UNE RÉPONSE