L’État veut faire faire des économies sur son budget dédié à l’audiovisuel public : France Télévisions, Radio France, INA, TV5 Monde… Au programme : suppression de postes, restructuration et innovation. Notre partenaire cFactuel fait le tour de la question.

L’audiovisuel public rassemble les chaines de télévision publiques, stations de radios et services numériques détenus totalement ou en partie par l’Etat français. Chacun d’entre eux a des prérogatives : France 3 est axée sur l’information locale, France 5 sur la culture et la découverte…

Pour France Télévisions : une forte coupe budgétaire et une grève

Trois syndicats de journalistes de France Télévisions ont voté une grève de 24h ce mercredi 13 novembre contre leur patronne Delphine Ernotte, pour protester contre les importantes mesures d’économies projetées en 2018 et une vaste réforme préparée par le gouvernement.

En effet, le gouvernement veut réduire de 50 millions les dépenses du groupe en 2018, à 2,57 milliards d’euros, la direction du groupe veut supprimer 180 postes équivalent temps plein l’an prochain via des non-remplacements de départs à la retraite, dont 30 dans l’information. Ces mesures doivent être adoptées lors d’un conseil d’administration prévu le 21 décembre.

Pour tout comprendre sur ce sujet, rendez-vous sur cFactuel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !