Un hôtel de luxe avec restaurant gastronomique et plage privée pour la Villa Valmer ?

Face à la pétition, quel avenir pour la Villa Valmer et son jardin public ?

La ville de Marseille aurait présélectionné le lauréat de son appel à projets lancé en 2016 pour trouver un nouvel occupant à la Villa Valmer. Il s’agirait d’un hôtel de luxe avec 31 chambres, piscine, restaurant gastronomique et accès privatif à la mer, sous la Corniche aux pieds du Marégraphe, le point zéro de l’altitude française.

Le projet présélectionné par le jury municipal serait donc porté par l’agence d’architecture marseillaise « 331 Corniche » pilotée par les architectes Vincent D’Ortoli et Philippe Puvieux. De son côté, le restaurant serait tenu par Jean-Marc Banzo, ancien chef étoilé du Clos de la Violette à Aix-en-Provence et à la Villa Madie à Cassis, comme le précisent nos confrères de Marsactu dans leur enquête ici.

La ville de Marseille, contactée ce jour, nous a expliqué qu’il s’agissait d’une « présélection » donc d’une étape non définitive. Elle ne souhaite pour le moment pas communiquer davantage. Les architectes n’ont également pas donné suite à notre demande d’interview.

Extrait du projet : plan d’implantation du projet d’hôtel 5 étoiles

Un hôtel de luxe avec accès direct à la mer, déjà envié ?

Après l’hôtel Intercontinental qui a investi l’ancien Hôtel Dieu derrière la mairie, le Sofitel qui trône sous la palais du Pharo, le Petit Nice sur la Corniche et le très nouveau tendance hôtel C2 proche du Palais de Justice, Marseille peut-elle accueillir un nouvel hôtel cinq étoiles ?

Les avis sont partagés entre les pour et les contre. Le risque d’un surplus dans cette catégorie est tangible. D’autant plus que si le projet se vérifiait et que l’hôtel voyait le jour avec, comme le décrit le plan dévoilé dans la presse ces jours ci, un accès privé à une petite crique en contre bas sur la Corniche… Le devrait vite faire des envieux auprès des concurrents. Aujourd’hui, seul l’hôtel C2 propose à ses clients de profiter de sa petite plage privée sur l’îlot Degaby, quand d’autres doivent se partager des bouts de plages privées du côté du parc balnéaire du Prado.

Le parc Valmer et sa Villa vus depuis la mer
Le futur accès privé à la mer pour les clients de l’hôtel situé sous l’arche de la Corniche ?

Les opposants déjà sur le pont

Si le lancement de l’appel à projets avait suscité la polémique fin 2016 et la création d’une pétition signée par 13 000 personnes, les dernières informations parvenues sur ce sujet ne manqueront pas de raviver la flamme pour tenter d’empêcher notamment la privatisation d’une partie du jardin public. Lire le reportage ici

Hervé Menchon, élu écologiste et fer de lance de l’opposition sur ce projet s’est d’ailleurs déjà exprimé publiquement sur le sujet.

Commentaires Facebook

1 commentaire

  1. Marre de cette  » gentrification  » de Marseille : marre de ces 5 étoiles , de ces restaurants gastronomiques ,
    de ces plages privées… A quand les énormes yatchs qui , comme à St Tropez ou à Antibes empêchent de
    voir les maisons du port ? Marseille n’est pas Cannes ou Nice et ne doit pas chercher à les imiter .
    Marseille a une toute autre personnalité , bon enfant , populaire et mélangée. C’est la Marseille que j’aime ;
    dans la nouvelle que l’on veut « monter en gamme « , je ne m’y sentirai pas à l’aise et… je n’ai pas les moyens !
    C’est ainsi que les marseillais sont dépossédés de leur ville pour attirer des gens qui ne font qu’y passer .
    Ils s’entassent sur les plages publiques et l’on parle de privatiser une calanque ( et le respect de la loi
    littoral que devient-il dans ce cas ? )
    On avance toujours les retombées économiques de ce tourisme de luxe mais certains des quartiers de
    Marseille sont parmi les plus pauvres de France , voire d’Europe et n’en voient jamais la couleur …

LAISSER UNE RÉPONSE