Des anneaux olympiques pour habiller le centre du rond point du Prado ?

Illustration de synthèse imaginée par Made in Marseille

Ce matin, le maire du 6e et 8e arr. de Marseille, Yves Moraine (LR), nous a confié son envie de voir les cinq anneaux olympiques trôner au centre du rond point du Prado, qui se cherche encore une destination artistique. Reste à en parler au maire et président de la métropole Aix Marseille Provence, Jean-Claude Gaudin (LR).

Les nouveaux aménagements du rond point du Prado ont été inaugurés il y a un peu moins de deux ans, le lundi 21 décembre 2015 (nous y étions). Dans la foulée et pour parachever le projet, la collectivité avait lancé un appel à projets et sélectionné cinq projets finalistes pour réaliser une oeuvre d’art au centre du rond point en 2016, avant de les faire plancher à nouveau sur des esquisses plus détaillées, rendues au début de l’été 2017.

Pour faire des économies et valoriser un artiste marseillais de renom, Benoit Payan (PS), président du groupe socialiste au conseil municipal, nous avait évoqué en octobre 2016, son envie de déplacer le célèbre Pouce de César, confiné dans le quartier Bonneveine (8e), devant le Musée d’Art Contemporain (MAC), sur le rond point du Prado. Une idée qui aurait déjà été « proposée par Jean-Claude Gaudin et Guy Tessier » selon Yves Moraine, mais qui rencontrerait quelques obstacles techniques s’il devait être mis en place.

Yves Moraine, maire des 6 et 8e arrondissements

Des anneaux olympiques en guise d’oeuvre d’art ?

Interrogé sur le calendrier du projet ce matin, Yves Moraine nous explique « Le projet a pris du retard à cause du changement de collectivité« . En effet, la communauté urbaine MPM (Marseille Provence Métropole) qui comptait 18 communes a fusionné avec les autres collectivités locales pour former la grande métropole Aix Marseille Provence composée de 92 communes autour d’Aix en Provence, Marseille et Aubagne. La réorganisation administrative a entrainé le retard sur certains dossiers en cours, comme celui ci.

Mais, le travail suit son cours selon l’élu « L’appel à projets a reçu de très nombreuses réponses, parmi lesquelles la métropole a choisi 5 propositions. La collectivité a ensuite demandé aux 5 finalistes de préciser leur projet en proposant des esquisses plus poussées, qui ont été remises au début de l’été. En ce moment, ces propositions sont en cours d’examen par les commissions techniques. »

Si les projets en compétition ne trouvent pas grâce auprès des élus, au final, la collectivité se réservera le droit de remettre en cause l’appel à projets vu comme un « agitateur d’idées« , comme nous le précise Yves Moraine « Vous savez, il existe la possibilité de tous les rejeter si rien ne nous plait au final. La loi y nous autorise. Et bien évidement, si cela devait arriver, les candidats qui auront travaillé sur le projet seront indemnisés le cas échéant, comme le prévoit le code des marchés publics. »

Avant de poursuivre sur la nouvelle idée qui risque d’agiter les débats dans les jours à venir « J’ai une confidence à vous faire, je n’en ai pas encore parlé au maire, mais hier j’ai discuté avec Didier Réault (Ndlr : adjoint au Maire de Marseille délégué à la Mer, au Littoral, au Nautisme et aux Plages qui a beaucoup oeuvré pour la candidature marseillaise aux Jeux Olympiques), et il m’a soufflé une idée très intéressante à laquelle on n’avait pas pensé : pourquoi pas installer les 5 anneaux olympiques en guise d’oeuvre monumentale au centre du rond point du Prado ? Et c’est vrai qu’en y réfléchissant, c’est une très bonne idée. Le rond point est au coeur du futur site olympique, entre le parc Chanot, le stade Vélodrome, la base nautique du Roucas Blanc, à la sortie du métro,… Et l’oeuvre pourrait rester au moins jusqu’à 2024. Elle sublimerait ce lieu ! »

Le maire de secteur, hyper enthousiaste sur cette idée toute nouvelle, devrait en parler dans les prochains jours avec Jean-Claude Gaudin « c’est lui qui aura le dernier mot » nous confirme-t-il. Il faut dire que les élus n’auraient pas pu y penser avant, Marseille et Paris viennent tout juste il y a quelques jours, être choisis pour l’organisation des JO 2024.

Reste à savoir comment réorienter le projet et dans quels délais si Jean-Claude Gaudin venait à être séduit par l’idée. L’enveloppe allouée au projet reste quant à elle à hauteur de 1,5 million d’euros…

Pour en savoir plus sur les JO 2024, les sites retenus en images, découvrez nos reportages ci-dessous

 

 

Commentaires Facebook

3 COMMENTAIRES

  1. Compte tenu du budget maximum alloué de 1,5 million d’euros je pense qu’il serait préférable d’édifier un monument digne de la plus belle avenue de Marseille, je pense à un monument qui s’inscrirait dans la durée, un monument en pierre , fontaine ,jets d’eau, statue ..auquel on pourrait ajouter un élément provisoire pour les jeux olympiques .
    L’idée de monsieur le Maire du 6e/8e arrondissement de Marseille n’est pas à rejeter en totalité.
    N’oublions pas que cette place va être photographiée et filmée par des dizaines de photographes , les images et vidéos vont envahir les journaux et le net .
    Marseille est une belle ville , la plus ancienne de France , je pense qu’une belle fontaine donnerait de l’élégance et de la classe au Rond Point du Prado.
    jacques saint laurent.

  2. Dépenser 1.5 millions d’euros pour jeter 5 projets originaux et les remplacer par des anneaux olympiques ce serait incompréhensible !!!

    Ce projet est l’occasion de marquer durablement l’évolution de ce quartier (velodrome, chanot etc) et la forte piétonnisation récente et réussie du rond point tant attendue. il faut a cet endroit, soit une oeuvre d’art monumentale qui deviendra une emblème du quartier à long terme, soit une belle fontaine qui amènera de la fraîcheur dans un site très dense et urbain en plein centre ville. Encore soumis à une trop forte circulation.

    Les anneaux olympiques ne représenteront jamais Marseille !!! aucun rapport avec la ville, peut importe qu’on ait accueilli une fois les JO en 2024 !!!

    Gageons que les élus feront un choix ambitieux et bien plus original que ces anneaux…..et éviterons un gaspillage d’argent hallucinant.

    (il est temps d’ailleurs qu’on s’attache à inciter ou contraindre les gens à se rendre au vélodrome et parc chanot en transports en les faisant garer loin du centre dans des parkings , situés proches des autoroutes. Ce rond point du Prado est trop encombré, malgré le nouveau tunnel. A quand une organisation spécifique jours de match, congrès et expositions ???? Avec par exemple du stationnement à grand littoral et des NAVETTES DIRECTES vers stade et chanot ????? Durant Marseille 2013, cela avait été organisé pour les grandes manifestations, les gens pouvaient se garer aussi sur de vastes parkings vers SAINT LOUP pont de vivaux il me semble. en tout cas en dehors du centre ville.)

LAISSER UNE RÉPONSE