L’expo hors normes de l’été : Utopie Plastic à la Friche de l’Escalette

La Bulle à 6 coques

Au sud de Marseille, la Friche de l’Escalette, une usine de plomb désaffectée depuis le 20e siècle et encore méconnue du grand public, accueille jusqu’au 1er octobre 2017 « Utopie plastic », une exposition sur l’architecture modulaire des années 1960-1970 qui devrait vous transporter dans une autre dimension.

Face à son homonyme de la Belle de Mai, la Friche de l’Escalette peine encore à se faire connaître des Marseillais, pourtant, elle n’a rien à lui envier. Entre sa localisation aux portes des Calanques et sa vue imprenable sur la mer, le lieu ressemble à un petit paradis… abandonné.

Grâce à Eric Touchaleaume, qui a racheté la Friche en 2011, et après plusieurs années de rénovation, le lieu accueille désormais de nombreuses expositions, dont Utopie Plastic du 1er juillet au 1er octobre 2017, qui rend hommage à l’architecture modulaire avec des trouvailles rétro-futuriste, qui ressemblent à s’y méprendre à des ovnis.

Quelques oeuvres clés d’Utopie Plastic

On retrouve sur place des oeuvres toutes plus surprenantes les unes que les autres, comme l’Hexacube de Georges Candilis et Anja Blomstedt, réalisé en 1972. Candilis était un collaborateur de Le Corbusier. Il a travaillé durant cinq ans sur le chantier de la Cité Radieuse de Marseille, il est aussi le créateur des villages de vacances, inspirés de sa Grèce natale, de Port-Leucate et Port-Barcarès, entre 1964 et 1972, aujourd’hui classés aux Monuments Historiques. Par ailleurs, une colonie entière de « cellules spatiales » Hexacube, installée sur la plage, fera le bonheur des estivants pendant quatre décennies avant d’être sauvée de la destruction grâce à l’enthousiasme d’un jeune antiquaire de Perpignan, Clément Cividino.

L’Hexacube

La Bulle six coques du français Jean Maneval sera présente en double exemplaires pendant l’expo. L’une, propriété d’un restaurateur passionné de Bulle Maneval, Jean-Baptiste Moutte de Relax Factory, est à ce jour la seule connue ayant conservé intégralement ses aménagements intérieurs d’origine. La seconde dont seule subsiste la coque extérieure verra ses aménagements refaits au modèle. Le public pourra ainsi suivre la restauration en cours.

La Bulle six coques

Eric Touchaleaume, propriétaire des lieux, est le charismatique patron de Galerie 54, il est spécialisé dans l’achat-revente de mobilier design et pièces d’architectes. En 2018, il mettra en avant l’exposition « Jean Prouvé – Maison tropicale de Niamey » !


Exposition « Utopie Plastic », 1er juillet – 1er octobre 2017

Friche de l’Escalette, chemin des Goudes, Marseille (8e).
Visites gratuites, sur réservation www.friche-escalette.com/reservations
contact@friche-escalette.com

Crédits photos © Christian Baraja

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE