La région PACA récompense ses « Meilleurs Apprentis de France »

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a remis les médailles et diplômes aux 102 Meilleurs Apprentis de France du territoire vendredi 23 juin dernier. Le concours, toujours très populaire, a rassemblé 450 jeunes au départ dans une région qui dédie une partie de son budget aux apprentis.

brea-region-paca-emploi

Le déroulement se présente ainsi : les participants s’inscrivent au niveau départemental dans un premier temps. Ils réalisent leur sujet donné et obtiennent des médailles (or, argent, bronze). Ceux qui obtiennent l’or sont évalués par un second jury pour les sélections régionales. Sur le même schéma, les médaillés d’or accéderont à la dernière étape dans le but de devenir l’« Un des Meilleurs Apprentis de France ».

Le concours présentait plus de 100 spécialités professionnelles en 2016, et pas moins cette année, ce qui présente un bel éventail de métiers manuels en France. « L’apprentissage est une voie d’excellence, c’est une voie qui se doit d’être reconnue à sa juste valeur », déclare Renaud Muselier, Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En Paca, sur les 450 jeunes ayant participé au concours cette année, on compte 250 lauréats départementaux parmi lesquels 102 récompensés dans 34 métiers au niveau régional dont 67 médaillés d’or.

Remise de la médaille et du diplôme d' »Un des Meilleurs Apprentis de France » régional. © Sophie Pironnet

Les apprentis de PACA soutenus par la région

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a fait de l’apprentissage une de ses priorités. Avec un budget de 71,8 millions d’euros en 2017 dont 31,7 millions d’aide régionale en direction des employeurs d’apprentis, ce sont au total 10 dispositifs qui ont été mis en place afin de valoriser des filières qui ne le sont pas forcément au quotidien. « Aujourd’hui on a 29 000 apprentis, fin 2017 on a pour objectif 32 000 puis 50 000 à la fin du mandat », chiffre Renaud Muselier.

Certains dispositifs font partie du Programme régional d’apprentissage. Parmi eux, une aide au 1er équipement professionnel dont nécessitent certains apprentis en 1ère année. La région souhaite ici favoriser l’égalité des chances en consacrant 1,5 million d’euros à cette aide chaque année. Parce que les conditions dans lesquelles les apprentis apprennent leur métier importe la région, Renaud Muselier a annoncé qu’il soumettra au vote de la commission un rapport portant sur l’équipement pédagogique des 60 centres de formation de la région pour un montant de 2 millions et un investissement annuel de 5 millions d’euros. « On ne peut pas former des apprentis aux métiers du 21ème siècle dans des locaux qui peuvent être vétustes et parfois avec du matériel défectueux », explique-t-il.

Les entreprises bénéficient elles aussi d’un coup de pouce de la région à travers 3 mesures :

  • Une prime à l’apprentissage d’un montant de 1 000€ par apprenti et par an qui aide les TPE qui accueillent des apprentis en formation. La seule condition : le jeune doit être assidu
  • Une aide au recrutement d’apprentis envers les entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent un apprenti pour la première fois ou un apprenti supplémentaire. Le montant de l’aide est de 1 000€ et se cumule avec la précédente
  • Une aide à l’embauche d’apprentis diplômés en CDI à hauteur de 3 000€ par CDI, pour encourager les TPE régionales à embaucher des apprentis jeunes diplômés en CDI.

Bien d’autres dispositifs accompagnent les apprentis dont :

Un Fond d’Aide Régionale aux Apprentis – Il s’agit d’une aide individuelle plafonnée à hauteur de 1 200€ par année de formation versée aux apprentis. Le but ici est de faciliter leur formation afin de soutenir les jeunes à aller jusqu’au bout de leur apprentissage.

L’aide au transport – Avec le dispositif « Zou ! Études », la région aide les apprentis, en plus des lycéens, des étudiants et des stagiaires de la formation professionnelle de moins de 26 ans pour les transports en TER, LER ou Chemins de Fer de Provence à hauteur de 100% de réduction sur le trajet domicile-lieu d’études et de 50% sur le reste des lignes. La carte ne coûte alors que 15€ à l’année, du 1er septembre au 31 août.

La carte d’étudiant des métiers – Les apprentis reçoivent cette carte dans leur CFA où ils étudient. À l’identique de la carte étudiante classique, elle permet les mêmes réductions tarifaires.

Le Printemps des lycéens et des apprentis – Cet événement annuel est réservé aux jeunes de Paca et a pour vocation d’être festive mais aussi citoyenne, avec des épreuves artistiques, sportives et culturelles.

Les Olympiades des métiers – C’est une compétition mondiale de la jeunesse et des métiers, organisée dans un pays différent tous les 2 ans. Elle permet aux jeunes présents de faire partager leur savoir dans l’un des 50 métiers inscrits.

La mobilité européenne des apprentis – Avec un budget de 200 000€ en 2016, la région aide ici les apprentis qui ont un projet qui valorise les parcours de formation intégrant une phase à l’international en entreprise au sein d’un pays européen. « C’est un peu le Erasmus des apprentis », commente le Président de la région. 15 projets pour 280 apprentis ont bénéficié de cette aide l’année dernière.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE