Revivez l’histoire de la construction de la Corniche Kennedy à Marseille

Revivez l’histoire de la construction de la Corniche Kennedy

Avec ses 5 km le long du littoral sud, entre le rond-point du David et la plage des Catalans, la Corniche Kennedy ou tout simplement « la Corniche » pour les locaux, est l’une des routes emblématiques de Marseille. Autrefois, ce n’était pourtant qu’un simple chemin de terre qui n’avait rien de la superbe qu’on lui connaît aujourd’hui.

La Corniche a été édifiée en deux phases : tout d’abord de 1848 à 1851 entre le rond-point du David et l’anse de la Fausse Monnaie puis, de 1861 à 1863, entre l’anse de la Fausse Monnaie jusqu’aux Catalans. Cette seconde partie était considérée comme plus difficile à réaliser car elle obligeait la construction des viaducs de la Fausse Monnaie et du Vallon des Auffes, contrairement à la première partie qui ne nécessitait que l’aménagement de la route.

construction-pont-vallon-auffes-corniche
La construction du pont du Vallon des Auffes © Facebook Vieux Marseille

Toutefois, cet aménagement n’était pas des plus simples. En lieu et place de l’actuelle Corniche, ne se trouvait auparavant qu’un chemin de desserte escarpé. Pour obtenir la place suffisante afin de réaliser une route large, il aura fallu à la Ville de Marseille reprendre aux propriétaires leurs terrains du bord de mer.

premier-trace-chemin-corniche-littoral
Avant de devenir une large route littorale, la Corniche n’était qu’un chemin escarpé © Facebook Vieux Marseille

Une construction réalisée par… des chercheurs d’emploi !

La volonté de construire la Corniche Kennedy résulte évidemment de l’envie de la municipalité de créer une « belle promenade » à la place des « rochers abrupts » qui longeaient autrefois le littoral. En plus d’apporter un lieu de balade agréable aux Marseille, cette nouvelle route permettait aussi de rejoindre la mer plus facilement depuis le centre-ville et de mieux desservir la partie Sud de la ville.

premier-amenagement-construction-route-corniche
© Archives de Marseille

Ce que l’on sait peut-être moins, c’est que cette construction a aussi été menée dans un souci économique et social. La France sort alors tout juste de sa troisième révolution, perpétrée entre le 22 et le 25 février 1848, faisant naître la deuxième République. À Marseille, le chômage est très élevé et la municipalité voit dans le chantier de la Corniche une opportunité de fournir un travail d’utilité publique aux nombreux chômeurs de l’époque.

Une commission municipale est créée pour organiser des chantiers communaux à Marseille afin de baisser le chômage. Près de 6 000 personnes sans emploi sont concernés et vont se retrouver à exécuter des travaux d’intérêts généraux, notamment pour la réalisation de la Corniche.

archive-route-corniche-promenade-mer
© Archives de Marseille

Une promenade pleine de particularités

En plus d’être l’une des plus belles promenades de bord de mer du Sud de la France, la Corniche possède un record bien particulier : elle détient le plus long banc du monde ! D’une longueur de près de trois kilomètres, sur les cinq que compte la route, il s’étend du pont de la Fausse Monnaie jusqu’à l’hôtel Palm Beach Pullman. Il a été réalisé entre 1957 et 1959, en même temps que l’élargissement de la Corniche.

Autre fait étonnant et particulièrement esthétique : une partie de ce banc a été décorée par des mosaïques représentant Marseille et la Méditerranée. Une œuvre que l’on doit à l’association Viv’Arthe, dirigée par l’art thérapeute Paola Cervoni qui a réalisé les différentes fresques avec des élèves des écoles marseillaises et même des résidentes de maisons de retraite !

banc-mosaique-corniche-kennedy

Enfin, il faut savoir que c’est sur la Corniche que se trouve le point zéro de l’altitude en France. Car, depuis 1883, un marégraphe a été installé au numéro 174 de la Corniche, non loin de l’Anse de la Fausse Monnaie et toutes les mesures partent désormais de ce point.

Pour aller plus loin sur ces sujets


Découvrez l’histoire d’autres constructions emblématiques de Marseille

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE