PACA veut devenir la région la plus connectée d’Europe

La région PACA ne cache pas son objectif de devenir la région la plus connectée d’Europe, depuis l’arrivée de Christian Estrosi (LR) à sa tête. Pour y parvenir, la collectivité a signé un partenariat avec le géant chinois Huawei afin de développer de nouveaux services numériques sur le territoire, notamment dans l’espace public.

Ce partenariat arrive après d’autres conclus avec de grands groupes tels que Cisco pour faire de PACA la première Smart Région d’Europe, ou Google à Cannes.

L’économie numérique : un levier pour le développement régional ?

Parmi les objectifs de Christian Estrosi, le président de la Région PACA depuis son investiture en décembre 2015, figure l’ambition de faire de la région la première Smart Région d’Europe. En d’autres termes que PACA soit une région connectée, « des transports aux lycées et de la montagne à la ville ». Cet objectif repose sur le constat établi par la Région que l’innovation et plus particulièrement l’innovation numérique est la clé de la croissance du territoire et donc de la création d’emplois.

« Les filières numériques contribuent pour 25% à la croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) et ce chiffre est amené à croître dans les prochaines années au regard des opportunités technologiques et de l’explosion de la demande de services innovants. L’innovation permet ainsi de redonner du souffle à l’économie. Elle est un vecteur de compétitivité majeur de nos territoires que la Smart Région permettra de concrétiser », a souligné François Bruneteaux, Vice-Présidente déléguée à l’Économie numérique et aux nouvelles technologies lors de l’assemblée plénière du 3 novembre dernier.

Le numérique est d’ailleurs au cœur des 12 Opérations d’Intérêt Régional qui structurent l’ambition économique de la Région Paca. Ces opérations permettront, d’après Christian Estrosi, de générer un milliard d’euros d’investissement public et privé, de créer 50 000 emplois et d’attirer 500 implantations d’entreprises sur le territoire.

Déployer de nouveaux services grâce à Huawei

En complément des actions engagées en lien avec les startups et les French Tech du territoire, la Région a souhaité s’appuyer sur les capacités d’innovation des grands groupes tels que Huawei pour répondre aux enjeux d’attractivité, de développement économique et d’emplois.

L’entreprise chinoise, leader mondial des équipements et des solutions de communication, est déjà présente sur le territoire depuis la création de son centre de R&D à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) il y a trois ans. Ce partenariat va lui permettre de renforcer son implantation et de travailler avec les différents acteurs locaux afin de développer des expérimentations dans un certain nombre de domaines comme la mobilité, les énergies ou la sécurité.

« L’enjeu de ce partenariat entre la Région Paca et Huawei est de déployer de nouveaux produits et services qui apporteront un plus aux habitants de la région. Le tout pour avoir une région de plus en plus connectée et performante notamment au niveau de la gestion de l’espace public », met en avant Françoise Beneteaux.

Parmi les services qui devraient être mis en place dans le cadre de ce partenariat : le déploiement du Très Haut Débit fixe et mobile, la gestion intelligente des déchets, des transports connectés ou encore des outils de sécurisation des établissements publics d’enseignement. La Région devient aussi partie prenante du concours Digital IN-Pulse, organisé par Huawei, qui vise à sélectionner chaque année des startups et des PME françaises pour les soutenir dans leur innovation et leur internationalisation en Chine.

partenariat-region-paca-huawei
Yan Lida, Président de Huawei Enterprise Business Group, et Christian Estrosi, Président de la Région Paca, lors de la signature du partenariat.

D’autres grands groupes ont déjà signé leur partenariat

Le partenariat entre la Région et Huawei n’est pas le premier signé par l’institution avec une multinationale. En juillet dernier, un partenariat a ainsi été signé entre la Région et Cisco dans l’optique de faire du port Marseille-Fos le premier port connecté en Europe. Pour cela, Christian Estrosi souhaite faire du numérique le moteur du développement des activités portuaires du Grand Port Maritime de Marseille à l’instar du projet de Cisco au port d’Hambourg. Ce dernier est actuellement le premier smart port d’Europe avec 90 capteurs installés pour la circulation et les containers et 70 informaticiens présents en permanence.

« C’est important que la région Paca soit terre d’innovation et d’expérimentation d’où la nécessité de signer des partenariats avec de grands groupes. Ils sont à la pointe de la recherche et des développements qui vont révolutionner nos modes de vie et vont entraîner de nouveaux modes de gestion de nos services publics. Il faut donc que l’on travaille avec eux pour progresser », ajoute Françoise Bruneteaux.

Autre partenariat significatif sur le territoire, bien que ne concernant pas directement le Conseil régional : la Ville de Cannes vient de signer une convention avec Google, une première en France. Le géant américain va ainsi mettre gratuitement à la disposition de la ville une demi-douzaine d’applications comme par exemple une application pour former aux métiers du numérique les personnes en réinsertion professionnelle.

Vidéo – Quand Christian Estrosi présentait son partenariat entre la ville de Nice et Cisco en 2013, avec l’aménagement du premier boulevard connecté.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE