De nouveaux espaces culture et shopping made in Provence au MuCEM

Le MuCEM

Le MuCEM que l’on ne vous présente plus, accueille depuis le 6 juillet, de nouveaux espaces pour le public du côté du Fort Saint-Jean, dans la partie historique du musée : un espace visiteurs – billetterie, une extension de la librairie et un espace boutique occupé par le collectif Tulavu. Reportage.

Ce nouvel aménagement correspond à l’envie de rendre plus attractif l’entrée du MuCEM par le Panier, via le parvis Saint-Laurent et la passerelle du Fort Saint-Jean. En effet, les visiteurs qui arrivent par ce côté du musée, et ils sont nombreux, ne trouvent pas facilement la librairie-boutique du MuCEM située à l’entrée du cube en résille imaginé par l’architecte Rudy Ricciotti et situé sur l’esplanade du J4.

L’accès au Fort Saint-Jean par la passerelle du parvis Saint-Laurent

Une nouvelle librairie pour les amateurs de jardin, de cuisine ou de littérature

Comme nous l’explique Adrien Joly,‎ responsable du service du développement des ressources du ‎MuCEM, la nouvelle librairie est en fait simplement un déménagement de l’ancienne située à l’arrivée de la passerelle qui relie le J4 au Fort Saint Jean « qui n’était pas visible et peu accessible pour les visiteurs, et qui faisait donc un mauvais chiffre d’affaires« . C’est en effet la librairie Maupetit qui gère l’ensemble des espaces librairies – boutiques du MuCEM. Il n’y a donc pas de concurrence mais de la complémentarité dans les ouvrages proposés.

librairie-maupetit-mucem-saint-jean
La nouvelle librairie Maupetit

« Chaque librairie est orientée en fonction des thématiques de son environnement. Cette nouvelle librairie située à l’entrée du Fort Saint-Jean parle de jardin, de cuisine, de famille, car il y a une section famille très importante dans les visiteurs du Fort Saint-Jean, et puis de la littérature classique et des ouvrages sur le MuCEM« , poursuit le responsable.

Mettre des librairies à toutes les entrées du MuCEM, une stratégie bien ficelée ?

adrien-joly-mucem

Pour Adrien Joly, il s’agit en effet de mettre à l’honneur ces librairies et de leur offrir la meilleure visibilité possible. « C’est vrai que lorsque l’on a décidé d’installer des commerces dans le MuCEM, on a voulu mettre en avant les librairies qui sont des commerces fragiles, pour leur donner la visibilité dont ils ont besoin pour survivre. Et, dans ce cas, le fait que la nouvelle librairie se situe dans le prolongement de la passerelle avec un flux de visiteurs important est très valorisant. »

Une nouvelle boutique éphémère de créateurs locaux

Afin de valoriser les talents de la région, le MuCEM a décidé de confier au collectif Tulavu sa boutique éphémère du 6 juillet au 18 octobre 2016. On vous avait présenté le collectif lors de leur installation sur Marseille, retrouvez notre reportage ici.

Cet espace est conçu pour l’accueil de boutiques éphémères. Il dispose d’une configuration modulable qui permettra aux occupants de s’y installer rapidement et sans gros investissements. Chaque été, il accueillera un « concept store » piloté par des collectifs de jeunes créateurs, et le reste de l’année des boutiques dont la thématique pourra être associée à celle de la programmation du MuCEM.

tulavu-artyshop-mucem-boutique
La boutique éphémère Tulavu

Le collectif Tuvavu n’a eu aucune contrainte de la part du MuCEM dans le choix des créateurs présentés dans la boutique comme nous le précise l’une des cinq membres du collectif Emmanuelle Gastaldi « La seule contrainte si l’on peut dire, c’était de choisir des créateurs marseillais, mais de toute façon on travaille la plupart du temps avec des créateurs du coin« .

tulavu-boutique-mucem-saint-jean
La boutique éphémère Tulavu

Parmi ceux qui s’exposent au MuCEM, on retrouve les habitués du Tulavu comme Oaï of Life, les Etoiles de Lily, Dababo ou Zette. Mais aussi des petits nouveaux. La jeune créatrice nous confie « Ce n’était pas facile de sélectionner les créateurs, sachant qu’on est là seulement pour trois mois et demi. Mais, on pense pouvoir exposer d’autres personnes d’ici octobre, car certains des créateurs présents ne fabriquent qu’en petite série ou font uniquement des pièces uniques, du coup le stock n’est pas forcément très important. Si les ventes sont bonnes, nous ferons appel à de nouveaux créateurs. »

Une nouvelle billetterie

Il s’agit là du transfert de la billetterie située dans le bâtiment GHR qui abrite le café du fort. Elle ouvrira ses portes le 13 juillet dans ce nouveau dispositif plus visible et accessible.

 

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE