Yacine Aouadi, le styliste marseillais de retour pour la biennale de la mode !

La Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM) s’est lancée un nouveau défi : l’évènement OPENMYMED, comprendre « ouvrir ma Méditerranée ». L’idée ? Mettre en avant un créateur méditerranéen chaque année. Pour commencer la MMMM a choisi Yacine Aouadi, un talent 100% Marseillais, qui a déjà habillé Kate Blanchet. 

« OPENMYMED c’est le rendez-vous mode grand public dans les lieux culturels de la région« , nous explique Maryline Bellieud-Vigouroux, organisatrice de l’événement et conseillère à la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode.

Jean-Francois-Chougnet-Yacine-Aouadi-Maryline-Bellieud-Vigouroux-Matthieu-Gamet-et-l-equipe-de-la-MMMM-DR
L’équipe de la MMMM devant le MuCEM © DR

Cette année, le styliste Yacine Aouadi a été sélectionné pour présenter sa collection intitulée 13’015, en référence aux quartiers Nord dans lesquels il a grandi. Elle se compose de treize pièces, dont huit sont visibles au Fort Saint-Jean au MuCEM et cinq au Musée des arts décoratifs, des faïences et de la mode au Château Borély, jusqu’au 29 août. Cette collection a même séduit l’actrice Kate Blanchet, qui a porté une de ses robes pour la première du film Carole.

yacine-aouadi-mode-mmmm
Une pièce de la collection 13’015. ©Gregory Harris.

Né à la Belle de Mai au début des années 80, le jeune créateur a quitté sa ville natale il y a dix ans pour prendre son envol et rejoindre la capitale. Après des études de stylisme, c’est au studio Berçot qu’il fait ses premières armes puis chez Balmain.

Fort de ces premières expériences, Yacine Aouadi décide ensuite de se lancer en solo, dans la haute couture. En février, la deuxième collection du créateur récolte d’excellents retours lors des défilés parisiens.

Au Musée des Arts décoratifs et de la Mode au château Borély, dont le créateur a encouragé la création, les cinq pièces de la collection ne sont pas disposées au hasard. Yacine Aouadi a récupéré des pièces de créateurs qui l’inspirent dans les archives du musée, pour créer un dialogue entre sa collection et ses maîtres.


INTERVIEW

Made in Marseille – Bonjour Yacine, aujourd’hui tu es un styliste reconnu, mais ça n’a pas toujours du être facile. Cette passion t’es venue assez jeune… Peux tu nous raconter comment ton entourage a vécu ce choix ?

Yacine Aouadi – Mes parents m’ont encouragé tout naturellement à poursuivre des études supérieures (biochimie) après l’obtention de mon bac. Un schéma classique qui rassure probablement quand on est parent. Lorsque je leur ai exprimé mon souhait de déménager à Paris pour suivre des études de stylisme, ils ont su privilégier mon épanouissement plutôt que les conventions et m’ont soutenu dans mon choix. J’espère être à la hauteur de leur soutien et confiance.

Et aujourd’hui, avec le recul comment tes proches vivent cet immense succès ?

Ma famille et moi-même vivons ces signes encourageants avec humilité car la carrière d’un couturier est une course de fond, où les examens de passage se renouvellent chaque saison. Rien n’est acquis, surtout pas le succès et la réussite, elle se travaille.

Aujourd’hui, tu es de retour à Marseille pour présenter ta première collection dans le cadre d’Openmymed. Peux-tu nous en parler ?

Ma première collection qui est actuellement exposée au MuCEM (Fort Saint Jean) et au Musée des Arts Décoratifs et de la Mode (Château Borély) a été initialement présentée au Grand Palais à Paris le 7 Juillet 2015 durant la semaine des collections Haute Couture. Cette collection est empreinte de superstitions, autour du noir, des tatouages, des jarretières, et bien sur du chiffre 13… La meilleure façon de comprendre la processus de création de cette collection reste encore de prendre le temps de regarder les 8 montages vidéos installés dans la salle exposition et qui synthétisent à eux seuls toutes mes inspirations…

Nous aurions aimé justement savoir de quelle manière au delà du nom de l’expo, tu rends honneur aux quartiers Nord et à ta ville natale ?

yacine-aouadi-mode-marseille
Une pièce de la collection 13’015 © Gregory Harris

Le titre de cette première collection : 13’015 sous la forme d’une anagramme chiffrée est un clin d’oeil. L’hommage à Marseille est sans aucun doute permanent et diffus dans mes créations car il est très difficile de dissocier ce que l’on est de ce que l’on créer je pense… Je suis né et j’ai grandi dans le 15e arrondissement, à La Calade. Une cité à taille humaine. La vie de quartier était mixte, vivante… et la vue depuis notre appartement, au 14e étage, était imprenable ! L’horizon à perte de vue.

Pourquoi avoir choisi de diviser la collection pour l’exposer en deux lieux (au MuCEM et à Borély) ?

C’est avant tout à l’initiative de la MMMM et plus particulièrement de Maryline Bellieud-Vigouroux qui porte l’événement #OPENMYMED. Ces deux expositions s’inscrivent sous la forme d’un « parcours de mode » entre deux lieux emblématiques… et inspirants. Le Fort Saint Jean qui a été merveilleusement repensé par Roland Carta est un cadre propice à la découverte, aussi bien des lieux que de sa programmation culturelle… Le Château Borély a quant à lui été une révélation. Outre sa vocation naturelle à accueillir des expositions consacrées à la mode, c’est un lieu d’exception dont cette double-exposition en binôme avec l’influent MuCEM, permettra je l’espère de mettre en avant le goût exquis avec lequel cet hôtel particulier a été restauré et l’intelligence avec laquelle la muséographie a été conçue par sa conservatrice, Christine Germain-Donnat.

Pour créer tes propres collections, tu as quitté Marseille pour rejoindre Paris. Est ce que selon toi, Marseille a le potentiel pour devenir pourquoi pas une capitale mondiale de la mode ?

Marseille à travers la MMMM n’a pas vocation a entrer en compétition avec Paris mais plutôt à offrir une alternative… A la manière de la décentralisation du pouvoir politique, Marseille a tout le potentiel d’être pour Paris, ce que Los Angeles est à New York en matière de mode : un incubateur de jeunes talents…

Quels sont les projets mis en place justement pour valoriser la mode à Marseille ?

#OPENMYMED est incontestablement un projet d’avenir. La MMMM est sans conteste un référent régional dans la valorisation de la mode à Marseille dont il faut scruter et soutenir les initiatives…


Le MuCEM : 7 promenade Robert Laffont (esplanade du J4) 13002 Marseille

Ouvert du mardi au dimanche
Mai à juin : de 11h à 19h
Juillet à août : de 10h à 20h
Nocturne le vendredi soir jusqu’à 22h de début mai à fin août.

Accès :

En vélo : Station Quai du Port /Station Boulevard du Littoral / Mucem
En voiture : Tunnel Prado Carénage, sortie Joliette.
En métro : Station Joliette (Ligne 2)/ Station Colbert – Hôtel de Région (Ligne 1) / Station Jules Guesde (Ligne 2)
En tramway : Station Joliette- Station République / Dames – Station Sadi Carnot


Musée des Arts décoratifs de la mode : 132, avenue Clot Bey Château Borél,  Parc Borély. 13008 Marseille.

Ouverture du mardi au dimanche­ de 10h à 18h.

Accès :

Métro ligne 2 – station rond-Point du Prado, puis bus 19, 44 ou 83
Parking  à proximité – Parking Parc Borély, 48 avenue Clôt-Bey – 6e – ouvert 7j/7 de 7h à 21h – tarif préférentiel pour les visiteurs du Musée et/ou du Jardin Botanique
Vélo borne : 8145

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE