Découvrez l’hôpital Caroline, bijou architectural des iles du Frioul

L'Hôpital Caroline

Situé sur l’une des îles du Frioul, l’hôpital Caroline est un magnifique bâtiment aujourd’hui en cours de réhabilitation. Construit dans les années 1820, il avait pour vocation d’être un lieu de quarantaine notamment lors de grandes épidémies.

Dès le 16ème siècle, l’archipel du Frioul a été considéré comme le cœur de la protection sanitaire de Marseille. Car c’est sur ses îles que des zones de quarantaines ont été installées pour accueillir les marins et visiteurs qui débarquaient dans la ville. Notamment lors de l’épidémie de peste qui toucha Marseille en 1720.

vue-hopital-caroline-ile-ratonneau

vue-hopital-caroline-rade-marseille
Vue sur l’hôpital Caroline © Parc Maritime des îles du Frioul

Un siècle plus tard, quand les ports de la Méditerranée sont touchés par une épidémie de fièvre jaune qui risque de paralyser le commerce, l’État décide de construire un nouveau bassin de quarantaine sur l’une des îles du Frioul, l’île de Ratonneau. Le projet prévoit la construction d’une digue pour relier les îles Pomègues et Ratonneau ainsi qu’un établissement sanitaire. Les travaux de ce dernier commencent en 1923 pour s’achever cinq ans plus tard. Il est alors baptisé Hôpital Caroline.

L’édifice peut abriter au total 48 malades et 24 convalescents tous répartis dans des quartiers bien distincts et isolés entre eux. Car l’hôpital compte 12 corps de bâtiments répartis suivant une symétrie autour d’une chapelle centrale surélevée, de sorte à ce que les patients puissent suivre la messe sans sortir de leur lit, et d’une capitainerie. L’ensemble de l’hôpital est considéré comme un véritable chef-d’œuvre puisqu’il synthétise plus de mille ans d’histoire de l’architecture.

hopital-caroline-ile-frioul-marseille
L’ancienne chapelle au centre de l’hôpital © Acta Vista

Dès 1850, suite à la destruction du lazaret d’Arenc pour y construire le port commercial de la Joliette, il est décidé que toutes les installations sanitaires de Marseille se trouveraient désormais sur l’archipel du Frioul. Elles prennent alors le nom de « Lazaret des îles » et l’hôpital Caroline en fait partie. Il est d’ailleurs réaménagé pour accueillir plus de personnes en quarantaines et cinq nouveaux pavillons sont construits. Ce nouveau lazaret est à l’époque considéré comme le plus grand et le plus efficace de la Méditerranée.

L’hôpital Caroline continuera d’être utilisé jusque dans les années 1940. Il se retrouve en grande partie détruit par les bombardements alliés d’août 1944 et reste à l’abandon jusqu’à l’acquisition des îles du Frioul par la Ville de Marseille en 1978. Commence alors des travaux de réhabilitation, d’abord par l’association Caroline puis par l’association Acta Vista, spécialiste de la restauration du patrimoine historique, toujours en cours aujourd’hui. De par le chantier présent, l’hôpital Caroline est accessible à la visite seulement lors des Journées du Patrimoine.

pose-toit-travaux-chantier-renovation
Lors des travaux de rénovation de l’hôpital : pose du toit du bâtiment Chevalier Roze © Lazaret Caroline
hopital-caroline-batiment-apres-renovation
Le bâtiment Chevalier Roze après rénovation © Fondation Patrimoine

Les indiscrets et les bons plans

L’hôpital Caroline tient son nom de Marie-Caroline duchesse de Berry. Elle a séjourné en quarantaine au lazaret d’Arenc lorsqu’elle voyagea d’Italie en France pour venir épouser le fils du roi Charles X, Charles Ferdinand d’Artois. Cinq ans après ce passage, son mari fut assassiné. Par hommage, le prénom de la duchesse est alors donné à l’hôpital et le nom du duc à la digue qui relie les deux îles de Ratonneau et de Pomègues.

L’hôpital Caroline est aussi surnommé « l’hôpital du vent » car il a été conçu pour que les différents bâtiments puissent être ventilés constamment. À l’époque, la médecine considérait que les courants d’air permettaient d’éliminer les miasmes des maladies et donc de guérir les malades.

temple-chapelle-messe-centre

C’est à Michel-Robert Penchaud, architecte néo-classique du 19ème siècle que l’on doit l’hôpital Caroline. Ce n’est d’ailleurs pas le seul édifice qu’il a réalisé à Marseille. Parmi ses réalisations on trouve l’Arc de Triomphe de la Porte d’Aix, la façade d’entrée du lycée Thiers ou encore le temple protestant de la rue Grignan. Avec l’hôpital Caroline, il signe toutefois l’une de ses plus belles œuvres marseillaises.

N’hésitez pas à combiner notre traversée vers l’île du Frioul avec une visite au Château d’If. Cette ancienne forteresse devenue prison est connue de par le monde pour avoir détenu le personnage fictif du Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas.


ADRESSE

Île Ratonneau, archipel du Frioul, 13007 Marseille

COMMENT ALLER À L’HÔPITAL CAROLINE ?

En navette maritime (horaires en cliquant ici)

  • Embarquement au Quai de la Fraternité, 13001 Marseille

TARIFS

  • Tarif navette Vieux-Port/îles du Frioul : 10,80€
  • Tarif navette Vieux-Port/îles du Frioul et île d’If : 16,20€
  • Tarifs de l’entrée au Château d’If : tarif plein 5,50€ / tarif réduit 4,50€

Commentaires Facebook

1 commentaire

  1. Bonjour

    Je constate que dans vos commentaires sur l’Hôpital Caroline vous informez vos lecteurs qu’il n’est accessible que pendant les Journées du Patrimoine.
    Mon Association Frioul Terre des Artistes ouvre l’Hôpital Caroline au public gratuitement TOUS LES 1ers SAMEDIS DU MOIS l’après midi.
    frioul.terredesartistes@gmail.com 06 76 65 86 06

    Merci de bien vouloir corriger cette information de façon a ce que les visiteurs attachés à MADE IN MARSEILLE reçoivent la même information que celle délivrée par ex a l’Office du Tourisme ou sur d’autres sites partenaires de mon Association.Merci

LAISSER UNE RÉPONSE