Après une année 2020 marquée par la crise, l’année 2021 s’annonce plus que réussie pour les professionnels du tourisme dans le département.

La semaine dernière, Provence Tourisme, l’agence départementale de tourisme, présentait le bilan d’une saison estivale réussie, « résultat d’une conjoncture bénéfique : une météo favorable, un report de la clientèle française, la présence de clientèles étrangères de proximité, un prolongement de saison avéré, une dépense moyenne par jour et par touriste restée stable, un allongement de la durée des séjours ainsi qu’une reprise effective des événements sur l’ensemble du département ».

96 % des professionnels du tourisme du territoire estiment leur saison satisfaisante, et Provence Tourisme compare ce bilan estival à celui de 2019. Mais, le constat est nuancé, car une ombre se dessine au tableau, un manque chronique de main d’œuvre depuis le Covid, pour tous les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Un phénomène national qui pose de vraies questions sur l’avenir de la profession.

Des opérations qui ont séduit les Provençaux

Pour son bilan, Provence Tourisme s’appuie aussi sur la réussite des nombreux événements organisés tout l’été. Sans surprise, les Dîners insolites ont fait carton plein. Ils ont attiré « plus de 2 500 personnes » dans lieux rarement accessibles au public, explique Danielle Milon, maire de Cassis et présidente de Provence Tourisme.

Mais d’autres opérations ont aussi été déterminantes, notamment les bons d’achats offerts par Provence Tourisme, appelés Tickets Myprovence, qui ont permis de générer 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires sur le département. A la rentrée de septembre, le public s’était donné rendez-vous au Street Food Festival, sur le parvis de la Major. Plus de 15 000 participants ont répondu présent.

Et l’agence départementale ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Une série d’événements est d’ores et déjà annoncée pour les fêtes de fin d’année. « Des dîners ? Une kermesse ? Une halle de l’Avent au cœur de Marseille ? », la programmation sera dévoilée dans les semaines à venir.

Clientèle française

Le département retrouve son niveau de fréquentation de 2019 (+3%), avec un pic de + de 25 % de touristes français en juillet – août. La hausse de la fréquentation débute dès le 8 juillet pour atteindre son maximum le 7 août.

Ainsi, depuis le début d’année, la progression de la fréquentation française est de +18 % par rapport à 2020 et de +9 % par rapport à 2019. Dès la fin du confinement, au 10 mai, les principales clientèles françaises sont présentes dans les Bouches-du-Rhône, notamment en provenance d’Île-de-France (32%) et d’Auvergne-RhôneAlpes (17%), s’en suivent les clientèles de Provence-Alpes-Côte d’Azur (10%), d’Occitanie (9%), Grand Est (6%). La clientèle régionale est comparable à 2019.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !