Après 5 trimestres de recul et une crise sanitaire sans précédent, l’heure semble enfin à la reprise pour les entreprises du territoire de la métropole, même si certains secteurs d’activités souffrent encore. C’est le constat dressé par une étude de la CCI Aix-Marseille-Provence.

Chaque trimestre, la CCI Aix-Marseille-Provence réalise une conjecture métropolitaine. Elle élabore une enquête auprès de chefs d’entreprise du territoire qui détaillent leurs bilans d’activités, leurs préoccupations et enfin leurs perspectives. Cette étude permet d’avoir une meilleure vision de la santé économique des entreprises du territoire.

Entre le 12 juillet et le 17 septembre 2021, 480 chefs d’entreprise ont répondu à cette enquête sur le second trimestre 2021 et les perspectives pour le second semestre.

Au 1er semestre 2021, une entreprise sur deux a retrouvé un chiffre d’affaires supérieur ou égal à celui d’avant la crise. Pour ce second semestre, la reprise économique semble bien amorcée. En effet, un peu plus d’un tiers des entreprises affichent une hausse d’activité et estiment que leur chiffre d’affaires va croitre, malgré des difficultés d’approvisionnement.

Des disparités malgré une hausse d’activité pour le 3e trimestre

Si 83 % des chefs d’entreprise, à date d’enquête, considèrent avoir une activité normale ou être en suractivité. 17 % déclarent être impactés par une réduction voire, mais plus rarement, un arrêt complet d’activité.

Effectivement, de nombreux secteurs continuent de subir l’impact de la crise et les conséquences des mesures de restriction du mois d’avril. Les cafés, hôtels et restaurants (CHR), et les commerces de détail sont les plus touchés. Près de la moitié des CHR et un tiers des commerces de détail accusent encore une baisse d’activité.

Avec le contexte incertain, les chefs d’entreprises s’attendent toujours à affronter trois grands risques liés à l’approvisionnement, à l’épidémie, et au contexte économique. Ils restent toutefois confiants pour la santé de leur activité, en dépit de l’arrêt programmé des mesures de soutien à l’économie. 60 % des chefs d’entreprise pensent qu’il n’y aura pas d’impact sur leur entreprise pour le second semestre 2021.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !