Après le drame des Flamants, qui a fait trois morts suite à un incendie, Benoît Payan a écrit au Premier ministre afin d’organiser des États généraux sur la lutte contre les squats, les bidonvilles et l’habitat indigne à Marseille.

A Marseille, « 41 000 demandes de logements sociaux sont en attente, 15 000 personnes sont en situation de sans-abrisme et 1 500 personnes vivent dans des conditions indignes et dangereuses au sein de squats et bidonvilles » a rappelé le maire de Marseille.

Dix jours après le drame de la cité des Flamants, Benoît Payan a lancé un appel au Premier ministre, Jean Castex, pour l’organisation d’États généraux sur l’habitat indigne. L’élu souhaite réunir autour de la table, les services de l’État, les parlementaires, les collectivités locales, les bailleurs sociaux et les associations, pour « établir un diagnostic partagé de la situation, d’élaborer un plan d’action stratégique et opérationnel et d’y dédier des moyens d’actions spécifiques ».

Pour répondre à la situation urgente, la municipalité propose ainsi d’organiser « dans les prochaines semaines, une première réunion de travail avec l’ensemble des acteurs impliqués ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !