À partir du 12 juillet, les marins-pompiers de Marseille vont s’équiper d’un ballon dirigeable pour surveiller les feux de forêts, une expérimentation unique en Europe. Équipé d’une caméra et de capteurs infrarouges, ce dispositif permettra de repérer le moindre départ d’incendie aux alentours de 10 km.

Hier matin, le maire de Marseille Benoît Payan a lancé la saison de lutte contre les feux de forêts, accompagné du contre-amiral Patrick Augier, commandant du bataillon des marins-pompiers de la ville. Cette année, un nouveau dispositif entrera dans cette lutte : un ballon dirigeable gonflé à l’hélium. D’une longueur de 13 mètres, ce dispositif innovant est équipé d’une caméra, de capteurs infrarouges et d’un système de géolocalisation.

Dès le 12 juillet, il devrait permettre de détecter la moindre source de chaleur et de repérer les départs de feu aux alentours de 10 km. Conçu par l’entreprise ciotadenne A-NSE, ce “ballon captif” est capable de rester stable avec des vents allant jusqu’à 82 km/h et possède une autonomie de 10 jours, une vraie plus value par rapport à une surveillance par drone, qui nécessite d’être rechargé plusieurs fois par jour.

Une expérimentation prévue jusqu’au 26 juillet

Cette expérimentation est unique en Europe et durera jusqu’au 26 juillet. Elle rejoint l’effort de plus de 700 marins-pompiers de la ville prêts à être mobilisés pour lutter contre les feux de forêt.

En ce début d’été particulièrement chaud, le bataillon des marins-pompiers de Marseille appelle les habitants et les visiteurs à la plus grande vigilance. Du côté des Calanques, la surveillance des massifs est fortement renforcée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !