Le président du groupe Total Energies, Patrick Pouyanné, a annoncé ce matin dans une interview donnée à nos confrères de La Provence, la fin de l’utilisation de l’huile de palme à la raffinerie de La Mède d’ici 2023.

Six associations, dont Greenpeace, reprochaient au groupe l’importation d’huile de palme, synonyme de déforestation. Elles ont été entendues. Le patron de Total Energies, Patrick Pouyanné, a annoncé que son groupe cesserait d’utiliser l’huile de palme en 2023 : “A compter de 2023 il n’y aura plus d’huile de palme à La Mède, ni nulle part dans la compagnie“. La bioraffinerie de La Mède est située à Chateauneuf-les-Martigues, au bord de l’Étang de Berre.

Nous avons tiré la leçon de cette polémique“, a-t-il confirmé, se disant “convaincu que faire du biocarburant à base d’huile végétale a maintenant moins d’avenir car on se heurte à la question de l’affectation des terres agricoles“.

Le modèle économique de La Mède devrait être préservé “compte tenu des filières alternatives qui se sont développées” a assuré l’intéressé, envisageant de “sans doute investir dans un biométhaniseur pour valoriser les terres qui nous servent à filtrer les huiles, et ainsi produire du biogaz” sur le site.

A lire aussi

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !