En ce mois de juin, la fondation marseillaise Pure Ocean commercialise un sac recyclable dont une partie des fonds sera reversée au financement de projets de recherche environnementale. Une action qui s’inscrit dans la lutte contre la pollution marine à l’échelle mondiale.

Un sac pour s’inscrire en tant qu’acteur dans la préservation environnementale. Voilà ce que propose l’ONG Pure Ocean, en partenariat avec le groupe Casino, à tous les consommateurs « qui vont devenir des “consom’acteurs” par le simple achat de la Goutte Bleue jusqu’au 30 juin », souligne David Sussmann, fondateur de Pure Ocean.

Et pour cause, ce sac bio-sourcé 100% recyclable, pouvant contenir jusqu’à 40 litres de déchets trouvés dans la nature, est commercialisé dans quelque 1000 enseignes du géant de l’industrie agro-alimentaire au prix de 5 €. Sur cette somme, 4 seront distribués à la fondation Pure Ocean et serviront à financer les projets de recherche qu’elle soutient.

Cette action est labellisée « Engagés pour la nature », une démarche proposée par le Ministère de la Transition Ecologique et portée par l’Office Français de la Biodiversité. Un engagement de circonstance, en affiliation avec la journée mondiale de l’océan, célébrée ce mardi 8 juin 2021.

, Un sac recyclable acheté représente un engagement pour l’environnement, Made in Marseille

Soutenir des projets de recherche océanique à travers le monde

Lancée en 1992 par les Nations Unies, la journée mondiale de l’océan vise à protéger et conserver la biodiversité marine. Pour comprendre l’urgence de la situation, quelques chiffres suffisent à mettre en exergue l’impact de la pollution sur le milieu marin : chaque seconde, 250 kilos de plastique sont rejetés dans l’océan dans le monde – l’équivalent d’un camion poubelle par minute, et 5 000 milliards de microparticules de plastique envahissent actuellement l’océan.

Un constat alarmant, puisque l’océan produit 50% de l’oxygène que l’on respire, soit 1 respiration sur 2. Pour tenter d’inverser la tendance, le fonds de dotation marseillais Pure Ocean soutient des projets innovants de recherche appliquée partout dans le monde. Objectifs : mieux comprendre, protéger et restaurer la biodiversité et les écosystèmes marins, trouver des solutions durables aux grandes menaces fragilisant l’Océan et contribuer à la santé humaine et océanique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pure Ocean Fund (@pureoceanfund)

 

« Nous avons trois axes d’innovation dans les projets soutenus : technologique, social et écologique, énumère le fondateur. L’an dernier, 160 projets ont été présentés par 350 scientifiques dans une quarantaine de pays. L’un d’entre eux, par exemple, portait sur “Éponges de mer, une enzyme plastophage à l’assaut des microplastiques ?” Le Comité scientifique de Pure Ocean est composé de 5 scientifiques reconnus à l’international sur l’océan et le climat. Il sélectionne les programmes de recherche sur la base d’un appel à projet international. Notre rôle est de co-financer les projets sélectionnés pour faire avancer la recherche, et cela passe par des initiatives comme nous proposons aujourd’hui ».

Objectif : 1,3 million d’euros en 2021

Pure Ocean a lancé 3 appels à projet, en 2018 et 2020, et soutient actuellement 10 projets de recherche portés par des instituts de recherche, des universités et/ou des ONG. Et pour mener à bien sa mission, l’an dernier, la fondation a su s’entourer de 150 partenaires et de mécènes, participant à la dynamique impulsée. « L’océan est notre assurance vie, c’est notre poumon avant même l’Amazonie. C’est une phrase à retenir, et une réalité qu’ont bien intégré les entreprises qui se dirigent de plus en plus vers le mécénat de compétence ».

Pour 2021, David Sussmann vise une levée de fonds de 1,3 million d’euros, notamment en relançant ses grands événements comme la Pure Ocean Cup, qui se tiendra pendant le Congrès Mondial de la Nature de l’UICN, le mercredi 8 septembre prochain.

« On va continuer à promouvoir ces actions qui sont essentielles au travail de recherche pour que, dans 10 ans, on lève 10 millions grâce à nos missions en France et à l’étranger, conclut David Sussmann. En attendant, pendant ce mois de juin, “le mois bleu” comme l’ont instauré les Nations Unies, les consommateurs peuvent agir à leur échelle pour partager leur engagement. Nous les y encourageons ».

pure-ocean.org

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !