L’association “les femmes du plan d’Aou en action” a distribué 250 colis alimentaires. Un acte symbolique organisé dans le quartier de Saint-Antoine, qui appelle les Marseillais à « continuer à se mobiliser » pour les personnes les plus précaires. Reportage.

« Fatiha, amène ce colis à la dame là-bas », interpelle Souad Boukechba, fondatrice de l’association “les femmes du plan d’Aou en action”. Mercredi 26 mai, cette association marseillaise engagée dans la lutte contre la précarité a organisé une distribution de 2 tonnes de denrées alimentaires devant ses locaux, dans le quartier de Saint-Antoine (15e).

Équipées de cabas, une vingtaine de personnes attendent patiemment pour récupérer un carton complet de produits alimentaires. Haricots verts en conserve, lentilles, pâtes, maïs, café… Elles ont été offertes par l’entreprise Sodexo afin de constituer 250 colis alimentaires pour les nombreuses familles et femmes de l’association.

, À Saint-Antoine, “les femmes du plan d’Aou en action” distribuent 250 colis alimentaires, Made in Marseille

Parmi elles, Corinne*, habitante du quartier du plan d’Aou. Membre depuis plus de 10 ans, elle peine aujourd’hui à subvenir à ses besoins et compte plus que jamais sur l’aide que lui apporte l’association. Mais aussi Sarah* venue récupérer un colis pour sa belle-mère, dans l’incapacité de le récupérer elle-même.

« Il y a une forte solidarité entre les bénévoles et les personnes dans le besoin. On a des mères qui doivent garder leurs enfants, des personnes âgées qui ne peuvent pas sortir de chez elles. On ne peut pas les laisser sans rien. Après la distribution, je leur apporterai un colis personnellement », ajoute Souad.

, À Saint-Antoine, “les femmes du plan d’Aou en action” distribuent 250 colis alimentaires, Made in Marseille

« Il faut continuer à se mobiliser »

L’association “les femmes du plan d’Aou en action” lutte depuis 1998 contre la précarité et œuvre à favoriser l’insertion sociale des personnes en situation de vulnérabilité dans le quartier du plan d’Aou, de Saint-Antoine (15e) et des environs. Ses bénévoles organisent régulièrement des sorties culturelles et séjours ainsi que la distribution de colis alimentaires et de plateaux repas.

« Mais avec le covid, on est passés de 450 à 650 familles en difficulté. Du jour au lendemain, certaines personnes se sont retrouvées sans travail, à devoir survivre avec 4, 5 enfants et seulement le RSA, déplore Souad, et ces personnes ont toujours besoin d’aide. Le retour à une “vie normale” ne doit pas faire baisser la solidarité née durant la crise sanitaire. Il faut continuer à se mobiliser ».

Comment ? Les magasins ayant des invendus sont invités à contacter l’association, qui se chargera de venir les récupérer. « Et les entreprises doivent continuer à faire des dons aux associations de quartiers. Parce que ce sont elles qui connaissent les habitants, ce sont elles qui connaissent leur souffrance », conclut-t-elle.

 

*Les prénoms ont été changés pour respecter l’intimité des personnes en situation de précarité.


Infos pratiques

Adresse de l’association “les femmes du plan d’Aou en action” : 7 impasse Pigala, 13015 Marseille

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !