En septembre 2021, un campus connecté va ouvrir ses portes dans les quartiers Nord. Porté par la Métropole Aix-Marseille-Provence en partenariat avec les Apprentis d’Auteuil, la Maison de l’emploi et l’école Centrale Marseille, ce projet vise à offrir au plus grand nombre un accès à diverses formations à distance ainsi qu’à un accompagnement de proximité.

Un campus connecté va ouvrir ses portes en septembre prochain à Bougainville (15e). Ce projet porté par la Métropole Aix-Marseille-Provence fait partie des lauréats de la troisième et dernière vague de l’appel à projets « Campus connectés, tiers-lieux de proximité et poursuite d’études » lancé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

« Certains jeunes ne sont pas en mesure de déménager pour suivre la formation qu’ils souhaitent. Ce campus vise à offrir à tous les étudiants la possibilité de commencer les études qu’ils veulent, où ils le veulent. Trop souvent, ce choix est fait par défaut. C’est tout le contraire avec le campus connecté », expose Philippe Dulbecco, recteur délégué pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.

Une soixantaine de formations disponibles à distance

« Au lieu d’aller à la formation, la formation vient à eux », explique simplement Emmanuelle Charafe, vice-présidente de la Métropole déléguée à la Santé.

En effet, l’objectif de ce campus 2.0 est d’offrir au plus grand nombre un accès à diverses formations à distance ainsi qu’à un accompagnement de proximité. Il s’adresse à tous types de jeunes : décrocheurs, bacheliers ne trouvant pas de formation adaptée à leur situation, mais aussi aux jeunes déjà sur le marché du travail, souhaitant s’engager sur une autre voie.

En septembre, il accueillera la première promotion constituée d’une quarantaine d’élèves. Ces derniers auront accès à une soixantaine de formations dispensées par des universités françaises et le CNED (Centre national d’enseignement à distance).

Dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), ce projet de campus connecté recevra 300 000 € de subventions sur 5 ans. La Métropole Aix-Marseille-Provence investira quant à elle à hauteur de 60 000 € chaque année.

, Dans les quartiers Nord, un campus connecté va ouvrir ses portes en septembre, Made in Marseille
De gauche à droite : Emmanuelle Charafe, Philippe Dulbecco, Samir Tighilt, Laurent Lhardit et Carole Deumié, directrice l’école Centrale Marseille © I.B

Un tiers-lieu connecté de 610 m2 dans les quartiers Nord

Parmi les partenaires du projet, la fondation Apprentis d’Auteuil qui vient en aide aux jeunes et aux familles en difficulté. Dès septembre, elle mettra ainsi à disposition un tiers-lieu connecté et équipé de 610 m2, situé place Bougainville, dans le 15e arrondissement.

« Installer un campus connecté au cœur des quartiers Nord est une belle opportunité pour nous et pour les jeunes que l’on accompagne. Nous sommes très heureux de participer à ce projet », appuie Samir Tighilt, responsable entrepreneuriat chez les Apprentis d’Auteuil.

L’école d’ingénieurs Centrale Marseille (13e) garantira quant à elle l’accès à un tutorat individuel et collectif ainsi qu’à des stages professionnalisants. Elle prévoit d’organiser des temps d’accueil au sein de l’établissement afin de faire découvrir aux étudiants les différentes formations dispensées. L’école leur proposera aussi de nombreux services comme l’offre culturelle, sportive, associative ou encore l’accès aux bibliothèques.

Ce partenariat s’inscrit dans la lignée du travail réalisé par Centrale Marseille avec son « Labo sociétal ». Ce dernier, créé en 2005 au sein de l’établissement, vise à faciliter l’accès des publics défavorisés à l’enseignement et à la réussite académique et professionnelle.

« Déployer de nouveaux campus connectés sur l’ensemble du territoire »

Enfin, la Maison de l’emploi de Marseille apportera un soutien en ingénierie, au niveau de la construction d’outils de communication, de suivi et de pilotage ou encore de la collecte des informations.

« Tout au long de l’expérimentation, nous réaliserons également une évaluation du dispositif. J’y serai particulièrement vigilant et attentif afin de m’assurer qu’il intègre bien l’insertion dans l’emploi et les besoins sociaux, de manière à permettre aux personnes en difficulté d’avoir les mêmes chances de réussite que les autres », insiste le président de la Maison de l’emploi, Laurent Lhardit, également adjoint au maire de Marseille délégué à l’économie.

L’ambition de cette première année est de devenir « un projet pilote permettant d’essaimer, de déployer de nouveaux campus connectés sur l’ensemble du territoire métropolitain », conclut Emmanuelle Charafe.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !