Ce dimanche 23 mai, 1000 vélos électriques en libre-service Lime seront déployés dans Marseille. L’opérateur a été sélectionné par la Ville pour une expérimentation d’une durée de 4 mois. Afin de diminuer les embouteillages et améliorer la qualité de l’air cet été, ces vélos seront, entre autres, disponibles à l’Estaque, dans les Calanques ou encore aux Goudes.

La société Lime remporte l’appel à manifestation d’intérêt concurrent (AMIC) de la Ville de Marseille concernant le déploiement de 1000 vélos électriques en libre-service à travers la ville. Ces moyens de mobilité plus douce sont une alternative aux voitures, causes de nombreux embouteillages dans la ville, notamment entre les Goudes et la Pointe-Rouge.

Ces vélos seront ainsi disponibles dans 100 zones de stationnement bien définies, comme les Calanques et les Goudes afin de lutter contre la sur-fréquentation et la pollution de ces zones naturelles cet été. Mais également l’Estaque, quartier peu desservi ainsi que le centre-ville. L’objectif de Lime est de réduire l’auto-solisme [lorsque les utilisateurs effectuent des trajets en voiture seuls, ndlr], diminuer les embouteillages mais également améliorer la qualité de l’air.

« Nous souhaitons permettre aux habitants et aux visiteurs d’opter pour une mobilité plus douce sur le littoral, dans le centre, dans le Nord ou le Sud de la ville. Miser sur des modes actifs de déplacement est essentiel pour améliorer la qualité de vie à Marseille », appuie Audrey Gatian, adjointe en charge de la politique de la ville et des mobilités.

Mise en service ce dimanche 23 mai

Cette expérimentation durera environ 4 mois, avec possibilité de la prolonger une fois pour une durée similaire. Les 1000 vélos électriques devraient entrer en service dès ce dimanche 23 mai, date de l’événement « La voie est libre », une journée sans voiture allant de Malmousque au David. Ces 3,7 km de route seront uniquement accessibles aux piétons, cyclistes et trottinettes de 10h à 18h. Un périmètre de 300 m à l’Estaque sera également concerné.

Si cette journée est un succès, l’événement vise à être reproduit : « On aimerait le faire tout au long de l’année, une fois par mois, le 4e dimanche du mois. Nous verrons comment cela se déroulera le 23 mai », avait annoncé Audrey Gatian.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !