Depuis le mois d’août 2020, une écurie de médecine gratuite a ouvert pour les jeunes des quartiers prioritaires de Marseille. Lancée par l’association le Sel de la vie, Medenpharkiné vise à lutter contre les inégalités dans l’accès à l’éducation et à l’accompagnement dans les études supérieures. Une première.

L’après M est l’une des plateformes solidaires marseillaise les plus actives durant cette période de crise sanitaire. Mise en place au premier confinement au sein de l’ancien McDonald’s Saint-Barthélemy (14e) par ses anciens salariés et des associations, elle a permis de distribuer des denrées de première nécessité aux plus démunis mais a aussi proposé du soutien et des fournitures scolaires aux jeunes des quartiers défavorisés.

Parmi les membres de cette plateforme, Salim et Aïssa Grabsi, présidents de l’association le Sel de la vie, officiellement créée en juillet 2020. « Elle regroupe trois acteurs, les associations de terrain, la communauté éducative et les parents engagés dans le parcours scolaire de leurs enfants », nous explique Aïssa. Ce sont 150 membres comprenant des enseignants, éducateurs, infirmiers et même des médecins, tous déterminés « à décloisonner et ouvrir les champs des possibles à ces jeunes des quartiers populaires », ajoute Salim.

A relire

, Une prépa-médecine solidaire pour former les jeunes des quartiers prioritaires de Marseille, Made in Marseille
Dans les quartiers Nord de Marseille, quel avenir pour l’ancien Mc Do Sainte-Marthe ?

« Des dizaines de milliers de Marseillais décrochent chaque année »

« L’Éducation nationale amplifie les inégalités. Prenez le collège Marseilleveyre : sur 137 élèves, 132 sont partis en lycée général. Au collège Jean Moulin, dans le 15e, sur 100 élèves, il y en a 16. Des dizaines de milliers de Marseillais décrochent chaque année. On est conscient de cette inégalité et on lutte avec nos moyens », explique Salim. Technicien de laboratoire au lycée Diderot (13e) depuis 22 ans, il a vu des élèves « extraordinaires » abandonner leurs rêves par faute de « soutien, moyens financiers, préparations psychiques », énumère-t-il.

En 2015, à l’époque président de l’association “Excellence pour tous”, il obtient de la prestigieuse écurie LAENNEC de réserver des places aux élèves des quartiers défavorisés, avec la création d’une bourse à l’écurie. « Cette année-là, ils nous ont mis à disposition 15 places pour des élèves de lycées ZEP. Des élèves qui n’étaient pas destinés à faire ça et qui se retrouvent aujourd’hui en 3e, 4e, année », continue-t-il.

Une écurie de médecine 100% gratuite

Mais loin de s’en contenter, Salim a lancé en août 2020 la première écurie de médecine gratuite à Marseille : l’écurie Médenpharkiné. Comme son nom l’indique, elle est ouverte aux étudiants en médecine, pharmacie, kiné ainsi qu’en école d’infirmière.

« 9 tuteurs allant de la 2e à la 6e année de médecine et un psychiatre nous ont rejoint pour accueillir les étudiants le mercredi, vendredi et le week-end dans les locaux du centre de ressource, formation et recherche ACT que l’on nous prête, rue Paradis », nous explique Aïssa. Les tuteurs proposent leur aide de manière entièrement gratuite, en parallèle de leurs propres études et d’activités de tuteur dans d’autres écuries.

« On a déjà aidé 15 étudiants en première année de médecine, dont 8 sont toujours dans la course. Ils ont d’ailleurs accepté de venir renforcer l’équipe de tuteurs pour les nouveaux arrivants de l’année prochaine que nous sommes en train d’identifier avec la fondation Impact Jeunes », ajoute Aïssa. Pour Salim, « cette écurie était un rêve social. On se rend compte qu’on a su la réaliser dans des conditions très difficiles ».

, Une prépa-médecine solidaire pour former les jeunes des quartiers prioritaires de Marseille, Made in Marseille
Sur la photo, une partie des étudiants de Medenpharkiné ainsi qu’Amel Amrouche, étudiante en 5e année dentaire et le psychiatre Noé Jedwab, architectes du tutorat © Aïssa Grabsi

Des locaux dédiés d’ici le début d’année 2022

Désormais, le Sel de la vie en appelle aux pouvoirs publics pour les aider à développer leur écurie sociale. « On aimerait obtenir des fonds afin de payer les tuteurs et de trouver de nouveaux locaux. On a bon espoir que ça puisse se faire pour début 2022 », nous explique Salim.

Les locaux serviront ainsi à accueillir les élèves nécessitant du renforcement scolaire et accueilleront les différentes classes préparatoires proposées par l’association. Un soutien destiné aux étudiants en école d’ingénieur est également envisagé.

« On a zéro centime de subventions, on fonctionne avec le cœur et l’envie d’aider. Parce qu’on a des diamants et, à l’image du charbon, lorsqu’on exerce une très forte pression sur eux, ils peuvent enfin se dévoiler », conclut Salim.


Infos pratiques

Depuis le 3 juillet, les inscriptions à Médenpharkiné sont ouvertes. La promo 2021-2022, nommée « Axel Khan », accueillera 40 étudiants des QPV principalement.

Cette prépa s’appuie sur les expériences, compétences et expertises de 12 tuteurs étudiants allant de la 2e à la dernière année de médecine, deux médecins, un prof de classe prépa math, un prof de physique-chimie, un psychothérapeute et une équipe administrative.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !