Un Café Joyeux pourrait ouvrir l’année prochaine à Marseille. Cet établissement qui fait office de café et restaurant, et dont il existe déjà 5 enseignes en France, emploie des personnes trisomiques, ou atteintes d’autres troubles cognitifs, et propose des produits “faits-maison”.

En début de semaine, Café Joyeux, qui emploie des personnes atteintes de handicap mental, a été élu lauréat du concours régional de la Fabrique Aviva, dédié à l’entrepreneuriat social et solidaire, et a remporté 60 000 euros. L’entreprise de restauration doit aujourd’hui encore compléter ses gains pour ouvrir sa nouvelle structure sur Marseille.

Un nouveau Café Joyeux pour les Marseillais

Depuis 2017, une enseigne fait parler d’elle sur le territoire hexagonal. Café Joyeux se présente comme le premier restaurant solidaire employant des personnes majoritairement atteintes de trisomie 21, de troubles cognitifs ou d’autisme. Grâce à sa participation à la Fabrique Aviva, concours dédié à l’entrepreneuriat social et solidaire, la chaîne a reçu 60 000 euros. Si l’équipe dispose de suffisamment de ressources financières pour porter son projet, une nouvelle structure pourrait ouvrir ses portes à Marseille à la fin de l’année 2022.

Cette adresse compléterait alors la liste des 5 autres Cafés Joyeux qui ont déjà ouvert leurs portes à Paris, Bordeaux et Rennes. Comme indiqué, elle emploiera jusqu’à 9 personnes en situation de handicap et 2 à 3 encadrants. Ouvert 5 jours sur 7, de 9h à 18h, le café proposera des boissons chaudes et froides, des pâtisseries, des salades et plats cuisinés, en favorisant autant que possible les produits bios et locaux, pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le goûter, cuisinés par des équipiers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CAFÉ JOYEUX (@cafejoyeux)

 

Une intégration sur le marché de l’emploi

En France, 700 000 personnes sont autistes et 65 000 sont atteintes de Trisomie 21. A cause de leur handicap, elles sont deux à trois fois plus touchées par le chômage que le reste de la population. Seules 0,5% des personnes atteintes de handicap mental travaillent en milieu ordinaire. La mission fixée est celle de “remettre le handicap au cœur de nos villes et de nos vies“.

Pour cela, Café Joyeux encourage la rencontre, le partage et le courage de personnes qui veulent s’investir malgré leurs fragilités, en les intégrant sur le marché de l’emploi en CDI. Les « équipiers joyeux », comme ils sont nommés, sont recrutés et formés par une équipe de spécialistes RH, management, cuisine et éducateurs spécialisés.

Café Joyeux est labellisé CFAJ – Centre de Formation des Apprentis Joyeux, un label qui permet aux employés de monter en compétences. “Une reconnaissance valorisable par la suite pour tous métiers de cette profession“. Et une démarche solidaire qui devrait rapidement trouver ses adeptes dans la cité phocéenne.

Découvrir Cafés Joyeux sur leur site.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !