La SNCF a lancé une nouvelle concertation concernant le projet de Ligne Nouvelle Paca, qui doit reconfigurer le réseau ferroviaire de la région. En particulier la Gare Saint-Charles, avec la création à terme d’une nouvelle gare souterraine traversante.

La Ligne nouvelle Paca. Ce projet dans les cartons depuis des années est présenté par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur comme « le chantier ferroviaire le plus important du XXIe siècle » pour le territoire.

Après le Var et les Alpes-Maritimes, c’est au tour des habitants de Bouches-du-Rhône de s’exprimer sur la concertation portée par la SNCF. Ils ont jusqu’au 15 avril pour donner leur avis sur les phases 1 et 2 de ce chantier d’ampleur, visant à améliorer la qualité du transport ferroviaire de la Région.

La première phase, qui doit s’achever en 2028, met notamment la priorité sur les secteurs de Marseille et Nice. « La concertation débouchera sur une déclaration d’utilité publique en 2022, puis au lancement des premiers travaux en 2023 », confirme Philippe Tabarot, vice-président aux transports de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Première étape, réaménager les voies en surface à Marseille

Du côté de Marseille, de nombreux aménagements sont prévus pour réorganiser et fluidifier le trafic des trains. Une gare de remplacement à Saint-André avec relogement des habitants de Bassens, une quatrième voie sur l’axe La Blancarde-La Penne-sur-Huveaune…

« La phase 1, c’est la réorganisation du plateau Saint-Charles », poursuit Philippe Tabarot. « Il s’agit de réorganiser l’ensemble des voies en surface pour fluidifier et réorganiser le trafic ». La SNCF précise que l’aménagement concerne « l’ensemble des voies situées à l’est du plateau Saint-Charles, dédiées aux circulations à destination de Toulon et de Nice et aux omnibus Marseille-Aubagne ».

gare, La future gare souterraine Saint-Charles au cœur de la concertation sur la Ligne Nouvelle, Made in Marseille
Premier coup de pioche en 2028 pour la gare souterraine à « 2 milliards d’euros »

Cette opération se poursuivra à l’ouest et prévoit aussi la construction de voies de remisage TER au technicentre de La Blancarde, pour découler sur le projet phare annoncé de longue date à Marseille : la création d’une nouvelle gare souterraine à Saint-Charles.

Elle doit transformer le “cul-de-sac” ferroviaire marseillais en axe traversant. Pour la SNCF, elle permettra « aux trains longues distances de traverser Marseille entre le nord (Paris, Lyon, Grand Sud, etc) et l’est (Toulon et Nice) » en faisant gagner « au moins 15 minutes aux voyageurs ». Et de libérer le plateau de surface « pour y faire circuler davantage de trains du quotidien ».

Pour la desservir, deux tunnels bi-tubes seront créés (démarrage des travaux prévu en 2028) pour ressortir au nord et à l’est de la ville. « Tout cela représente environ 2 milliards d’euros sur les 3,6 milliards prévus pour les deux premières phases du projet global de la Ligne Nouvelle », précise Philippe Tabarot.

gare, La future gare souterraine Saint-Charles au cœur de la concertation sur la Ligne Nouvelle, Made in Marseille

Un nouveau pôle multimodal avec le tramway National ?

Le dossier de concertation dévoile un peu plus le nouveau visage que donnera cette nouvelle gare au secteur. Les quatre nouvelles voies desserviront deux quais centraux de 400 mètres de long à 25 mètres de profondeur. Mais la structure sur 4 niveaux reconfigurera également la surface, au sud-est de Saint-Charles, à l’angle des boulevards Voltaire et National.

gare, La future gare souterraine Saint-Charles au cœur de la concertation sur la Ligne Nouvelle, Made in Marseille
Visuel côté boulevard National

Un espace qui devrait trouver une vocation multimodale. Il sera desservi par les lignes de bus, et potentiellement le futur tramway qui pourrait relier les quartiers nord via le boulevard National. Un projet évoqué par la Métropole (qui devrait faire suite au tramway des Catalans) et repris dans le projet présenté par la SNCF.

En sous-sol, les aménagements permettront de joindre les autres modes de transports avec « une galerie de liaison entre le métro et la gare nouvelle, avec un temps de parcours de 6 à 8 minutes. Une galerie de correspondance permettant de connecter les voies souterraines (trains grandes lignes) et les voies de surfaces (trains du quotidien) en 4 à 6 minutes. Ces deux galeries pourraient accueillir des services et des activités », explique la SNCF.

gare, La future gare souterraine Saint-Charles au cœur de la concertation sur la Ligne Nouvelle, Made in Marseille
Vue Est du projet
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !