L’Agence Régionale de Santé a déclaré ce mardi 12 janvier que le cluster marseillais lié au variant britannique du coronavirus serait « maîtrisé et sous contrôle ».

Lundi 11 janvier, l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte-d’Azur (ARS Paca) indiquait « poursuivre ses investigations » et travailler « à la mise en place de mesures de précaution pour protéger les personnes potentiellement exposées au virus », suite à la découverte d’un cluster comprenant l’inquiétant variant anglais du Covid-19. Parmi elles, une action menée en collaboration avec la Ville de Marseille et les Marins pompiers de Marseille permet de réaliser des prélèvements de surface et des eaux usées au sein des lieux d’habitation des personnes testées positives.

Selon les dernières informations communiquées ce début de semaine, « parmi les 23 tests RT-PCR positifs effectués sur les personnes contacts du patient zéro, certains prélèvements ont fait l’objet d’un séquençage pour identifier le variant britannique ». Six cas relèveraient « à 100 % » de cette mutation.

Ce mardi, l’ARS a déclaré à l’Agence France Presse que le cluster serait « maîtrisé et sous contrôle. Il sera considéré comme clôturé lorsque le dernier des patients positifs placés à l’isolement pendant sept jours aura effectué un test négatif ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !