L’ouverture des commerces tous les dimanches de janvier vient d’être autorisée par le Préfet. Jusqu’alors, seuls les commerces de détail le pouvaient. Désormais, les commerces « prestataires de services » (réparateurs auto, coiffeurs, blanchisseries, salons de beauté…) du département entrent dans la dérogation.

Alors que le couvre-feu avancé à 18h vient d’entrer en vigueur dans les Bouches-du-Rhône, une autorisation préfectorale vient d’être officialisée concernant le secteur commercial et pallier en partie le manque à gagner.

Le 23 décembre 2020, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises des Bouches-du-Rhône (Cpme 13) adressait une demande au Préfet de Région, Christophe Mirmand, concernant l’ouverture des commerces prestataires de services (réparateurs auto, coiffeurs, blanchisseries, salons de beauté…) et de détail les dimanches de janvier.

Jusqu’à présent, seuls les commerces de détail pouvaient déroger aux règles du repos dominical. La Préfecture a donné son feu vert pour permettre à l’ensemble des commerçants du département de continuer leur activité le dimanche.

Une décision accueillie avec soulagement pour la président de la confédération Corinne Innesti. « Le fondement de la demande repose sur la baisse, voire la rupture brutale des ventes et des prestations pour l’immense majorité des commerces depuis le 30 octobre. La Cpme 13 se réjouit que cette dérogation aux règles du repos dominical ait été étendue aux entrepreneurs prestataires de services qui souffrent au même titre que tout autre commerçant des désastres économiques occasionnés par cette crise. Il est normal qu’ils disposent des mêmes droits que les autres ».


A lire aussi

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !