A Marseille, les associations venant en aide aux plus démunis ne manquent pas. Mais le travail des bénévoles est parfois compliqué par la difficile communication entre les différentes intitiatives. Pour remédier à ce problème, le groupe +Avenir Solidarité lance l’application +Avenir Connect, afin de mettre la technologie « au service d’une solidarité pour tous et par tous ».

Pour faciliter et organiser l’aide aux personnes sur Marseille, le groupe +Avenir Solidarité lance l’application +Avenir Connect avec la start-up d’innovations Smart Futures : « Au moment où la société redécouvre la nécessité de l’entraide, la technologie se met au service d’une solidarité pour tous et par tous », explique le groupe. Avec des partenaires comme la Croix Rouge, le Gefluc, Vendredi 13 et la Ligue contre le Cancer, elle espère offrir une connexion ainsi qu’une coordination entre les structures aidantes et les bénévoles.

« Nous commençons par Marseille, il y a déjà pas mal de boulot. Mais si tout se passe bien, nous allons très rapidement élargir l’utilisation de l’application à Aix-en-Provence et le reste de la région Paca », précise Romain Larrouy, secrétaire général de +Avenir Solidarité. L’application est déjà disponible sur Google Play et le sera bientôt sur l’App Store.

Une dizaine d’associations déjà labellisées +Avenir Connect

Cette dernière est totalement gratuite et téléchargeable en libre service. Mais pour accéder à ses fonctionnalités, il est nécessaire d’être éligible au label « +Avenir Connect ». Les associations, structures et autres professionnels de la solidarité n’ont qu’à remplir un formulaire de renseignement, qui sera ensuite examiné par le groupe +Avenir Solidarité. « Par souci de modération, nous ne pouvons pas mettre ce genre d’application, proposant des aides et récoltant des informations, dans les mains du grand public. L’utilisation est exclusivement réservée aux professionnels du tissu associatif », insiste Romain Larrouy.

Pour faire connaitre sa nouvelle solution, le groupe a fait la tournée, durant deux mois, des associations de la ville : « Elles n’ont souvent pas trop le temps, le processus de labellisation aurait donc pu les décourager », souligne-t-il. Une dizaine d’associations ont ainsi pu être labellisées avant la sortie de l’application et ont déjà reçu un lien de téléchargement. Parmi elles, l’épicerie solidaire Solirecup (5e), les femmes du plan d’aou ou encore Mères-enfants Paca. Le groupe SOS est actuellement en cours de labellisation., Une application mobile pour organiser la solidarité à Marseille, Made in Marseille

Logement, nourriture, soins, conseils…

Cette nouvelle plateforme solidaire sera au service de toute personne en recherche de logement, de nourriture, de soins, de conseils administratifs ou juridiques. Mais elle compte aussi aider les associations, les mairies ou encore les soignants. En mettant en lien des structures, ces dernières seront en mesure d’apporter des solutions complémentaires : « Si un bénévole reçoit une personne ayant besoin d’une aide en dehors des actions de son association, par exemple un endroit où dormir, il le signale et une autre association, notifiée du besoin, pourra la prendre en charge », continue Romain Larrouy.

L’application permettra également de prendre connaissance du suivi de la personne aidée et de s’assurer qu’elle a bien été prise en charge. Enfin, les associations pourront également communiquer leurs besoins à d’autres associations. Pensée pour et par ses utilisateurs, l’application évoluera au fils de l’utilisation et des besoins des structures associatives. L’une des premières utilisations que les associations devraient en faire est la distribution de colis alimentaires et vestimentaires.

Bouton retour en haut de la page

Ne ratez rien de l'actualité
marseillaise avec notre
newsletter gratuite.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine
les meilleurs articles de Made in Marseille