Avec le soutien financier de la Banque des territoires, la Ville de Marseille poursuit deux projets de construction scolaire : la création de l’école Marceau à la Belle de Mai, ainsi que l’extension de l’école Saint-Louis gare dans le 15ème arrondissement.

Dans le cadre de son plan de relance, la Banque des territoires (Caisse des dépôts) a mis en œuvre deux prêts de la Banque européenne d’investissement pour un montant total de 14,5 millions d’euros, à destination de la Ville de Marseille.

Ces contrats de prêts, signés fin novembre entre l’institution financière publique et la maire de Marseille, Michèle Rubirola, entrent dans le financement de la construction de deux établissements scolaires dans les quartiers Nord.

Le groupe scolaire Marceau à la Belle de Mai, attendu fin 2022

Le plus conséquent est certainement le groupe scolaire Marceau à la Belle de Mai (3ème arr.). Le coût total du projet « s’élève à 16 millions d’euros », explique la Banque des Territoires, qui participera à ce projet « par un prêt à taux fixe de 8 millions d’euros sur ressource de la Banque européenne d’investissement ».

Le nouvel établissement de 20 classes regroupera une école maternelle et élémentaire. Le projet, dessiné par Marjan Hessamfar & Joe Vérons architectes (MHJV), prévoit également une “ludothèque” ouverte au public. Il s’inscrit dans la dynamique de renouvellement urbain « Quartiers Libres » à Marseille. L’enjeu de ce nouvel équipement « est de créer un lien entre le quartier de la Belle de Mai et l’ancienne Caserne du Muy ». Cette dernière est d’ailleurs préservée, contrairement à d’autres casernes historiques présentes.

, La Banque des territoires soutient la création de deux nouvelles écoles à Marseille, Made in Marseille
Visuel de présentation du futur groupe scolaire Marceau. Photo : Marjan Hessamfar & Joe Vérons architectes

En effet, le groupe scolaire Marceau s’élèvera à la place de « l’ancien établissement des subsistances dont la destruction-dépollution est quasiment achevée », précise l’architecte à la tête du projet, Carole Garnier (MHJV). « Les travaux devraient débuter en septembre 2021 pour une livraison à la fin de l’année 2022 ». L’école devrait ouvrir à la rentrée 2023 pour remplacer un des deux groupes scolaires provisoires installés aux anciennes casernes Busserade et Bugeaud.

Un établissement qui se veut écoresponsable et « à énergie  positive », explique l’architecte. « Le dernier niveau sera entièrement couvert de panneaux photovoltaïques. Le bâtiment consommera peu d’énergie grâce, par exemple, aux autres toitures qui seront végétalisées, ou le système “brise-soleil” sur les façades ». La conception même de l’édifice est pensée pour un impact faible, avec un béton bas carbone à partir de granulats recyclés ou encore des pierres d’origine française pour les façades. Le tout permettra la labellisation « E+C- » niveau E3C1.

, La Banque des territoires soutient la création de deux nouvelles écoles à Marseille, Made in Marseille
Visuel de présentation du futur groupe scolaire Marceau. Photo : Marjan Hessamfar & Joe Vérons architectes

Extension de l’école primaire Saint-Louis gare

Le soutien de la Banque des territoires servira également à financer l’extension et la réhabilitation du groupe scolaire Saint-Louis Gare dans le 15ème arrondissement. Elle accorde à la Ville un contrat de prêt d’un montant total de 6,25 millions d’euros à taux fixe sur ressource de la Banque européenne d’investissement.

Cette opération prévoit de créer 6 classes supplémentaires (3 maternelles et 3 élémentaires) et un gymnase pour un total de 12,5 millions d’euros. Si le calendrier n’est pas encore connu, le projet s’inscrit également dans une démarche de développement durable comme l’indique la Banque des territoires : « il respecte la réglementation thermique pour les bâtiments existants et vise le niveau du label énergie positive et réduction carbone (label E+C-*) pour le bâtiment neuf ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !