À l’abandon depuis 2004, la serre tropicale du jardin botanique dans le parc Borély devrait enfin être rénovée. La Ville de Marseille va lancer une consultation de maîtrise d’œuvre pour ce projet de 2 millions d’euros qui devrait aboutir fin 2023.

Surnommée la « serre Eiffel » par les services de la Ville, la serre tropicale du parc Borély a été construite à la fin du 19e siècle pour le château de la famille Noilly-Prat, en Camargue. Elle atterrit en 1982 dans le grand parc du sud de Marseille sous l’impulsion du maire de l’époque, Gaston Defferre.

À l’abandon depuis 2004, elle fait aujourd’hui triste mine au sein du jardin botanique du parc Borély. Même si dans leur résilience, des plantes exotiques continuent d’y pousser sauvagement, les carreaux cassés se multiplient et la structure rouille, cerclée de barrières de protection.

Sa fermeture a été justifiée pour des raisons de sécurité et une panne de chaudière, comme le documentait La Marseillaise en 2017. Le journal précisait alors qu’après avoir songé à raser la serre, l’ancienne municipalité lançait une nouvelle étude afin de la rénover. Un projet resté dans les cartons ? Ces derniers jours, des observateurs marseillais s’interrogent sur le devenir de l’édifice dont la valeur est autant patrimoniale que naturelle.

Des interrogations que nous avons portées aux oreilles de l’adjointe en charge des parcs et jardins à la Ville de Marseille, Nassera Benmarnia. Elle répond sans détour que « oui, le projet de rénovation de la serre tropicale est bien en cours ».

Livraison prévue fin 2023

L’adjointe s’appuie sur ce document réalisé par l’ancienne municipalité, et affiche sa détermination afin qu’elle débouche sur une rénovation. « Les études sont terminées et le dossier a été validé, notamment par l’Architecte des bâtiments de France [la serre se trouve dans le périmètre du château Borély, ndlr] », précise l’élue.

« Nous lancerons une consultation de maîtrise d’œuvre dès 2021. L’objectif est de lancer les travaux en 2022 pour une livraison fin 2023 », estime Nassera Benmarnia. Soit près de 20 ans, tout rond, depuis son abandon.

Une cure de jouvence à 2 millions d’euros

Le projet coûtera tout de même « deux millions d’euros » à la Ville, précise l’élue, pour cet édifice vitré de 200 m2. « On doit restaurer la serre dans certaines normes. Pour respecter sa valeur patrimoniale et qu’elle soit fonctionnelle pour les usages botaniques et d’accueil du public ».

D’autre part, les espaces extérieurs seront également réhabilités pour que la serre et ses abords « s’intègrent dans l’esprit du jardin botanique ».

, La serre tropicale du parc Borély bientôt rénovée pour 2 millions d’euros, Made in Marseille
L’emplacement de la serre tropicale dans le jardin botanique du parc Borély

Bientôt une nouvelle serre pédagogique

Ce dernier a d’ailleurs connu un grand succès durant l’été après le déconfinement, se réjouit l’adjointe : « En trois mois, nous avons reçu autant de visiteurs qu’en six mois habituellement ». Un intérêt du public qu’elle entend soutenir encore.

Outre les aménagements de confort pour l’accès au jardin botanique, comme l’installation de toilettes sèches et d’une billetterie automatique, Nassera Benmarnia annonce la création prochaine d’une « serre pédagogique », destinée aux scolaires, au public, et aux jardiniers de Borély pour leurs cultures. Sa livraison est prévue en 2022. Les détails ici.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !