Lundi 23 novembre, à l’occasion du conseil municipal, la Ville de Marseille a voté pour la réactivation de la plateforme de solidarité « Entraidons-nous », lancée lors du premier confinement. Cette dernière vise à proposer aux publics les plus précaires de la ville une aide alimentaire, des dons de vêtements, de produits d’hygiène ou encore une plateforme d’écoute à distance.

Lors du premier confinement, en mars dernier, la Ville de Marseille avait mis en place la plateforme de solidarité « Entraidons-nous » sur le site internet de la Ville. A l’occasion du conseil municipal de ce lundi 23 novembre, placé sous le signe de la solidarité, elle a décidé de la réactiver : « La précarité a abîmé notre ville, la pauvreté explose aujourd’hui à Marseille, tous nos indicateurs sont au rouge », déplore Audrey Garino, adjointe en charge des affaires sociales, de la lutte contre la pauvreté et de l’égalité des chances.

Elle a donc décidé de renforcer la plateforme en lui donnant de nouveaux objectifs, comme le développement d’un réseau d’entraide entre administrés, la municipalité (mairie centrale et mairies de secteur, à travers notamment leurs services et équipements de proximité) et les acteurs intermédiaires (CCAS, centres sociaux, associations de quartier, associations intervenant sur le champ social et l’aide aux plus démunis).

Aide d’urgence, dépôt de dons…

Elle s’appuiera également sur la mobilisation du service municipal Allô Mairie. La plateforme, faisant partie du plan d’action en faveur des publics les plus précaires, proposera différents types d’aides comme :

– l’aide d’urgence avec l’aide alimentaire, le don de vêtements, de produits d’hygiène et l’accès à l’hygiène ;
– le dépôt de dons ;
– écoute et conversation à distance ;
– un accès au numérique et impression de documents.

Ce dispositif permanent et durable proposé à tous les habitants a pour objectif de « créer et favoriser du lien, construire de la solidarité collective et lutter contre l’isolement », souligne Sophie Roques, adjointe à la Maire de Marseille en charge de l’état civil. L’enjeu : fédérer les différentes structures et associations solidaires présentes à Marseille et entériner les premiers soutiens apportés par la Ville à leur encontre.

D’autres délibérations face à la crise sociale

Le Conseil municipal a voté d’autres mesures face à la crise sociale liée à l’épidémie de Covid-19. Entre autres :

• Attribution d’une subvention complémentaire au CCAS de Marseille de 200 000 euros
• Attribution d’une subvention au Crous, face aux difficultés rencontrées par les étudiants
• Doublement des repas distribués par le Samu social pour atteindre 1 000 repas quotidiens (et 2 000 masques).
• Don de 43 000 couches à l’association caritative La Fraternité de la Belle de Mai.
• Création d’une cellule d’écoute et de réponses à la situation de crise sanitaire
• Identification des logements scolaires pouvant être mis à disposition des personnes vulnérables
• Exonération de Redevance d’Occupation du Domaine Public en novembre 2020 pour les commerces sédentaires bénéficiant d’une Autorisation d’Occupation du Domaine Public
• Construction d’une Unité d’Hébergement d’Urgence (UHU) de 120 logements dans le 15e arrondissement
• Attribution de subventions à plus de 20 associations de Solidarité, de Lutte contre l’exclusion et d’Intégration

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !