La Ville de Marseille souhaite rendre hommage aux victimes des effondrements de la rue d’Aubagne dans le quartier Noailles, en donnant officiellement le nom de place du 5-Novembre 2018 à la place Homère. Un rapport voté à l’unanimité par les élus.

Le conseil municipal de ce 23 novembre est marqué par une série de mesures en faveur du logement. Au début du mois, quelques jours avant le triste anniversaire des effondrements des immeubles de la rue d’Aubagne, Michèle Rubirola avait indiqué son intention de rebaptiser officiellement la place Homère, en place du 5-Novembre, à l’intersection des rues d’Aubagne, de l’Arc et Moustier.

La place est devenue le lieu de convergence des hommages aux victimes des effondrements de Noailles. C’est ici que la Ville de Marseille a choisi, « conformément à la volonté populaire des collectifs et des habitants », de renommer officiellement la place du 5 novembre 2018. Un lieu déjà baptisé par les voisins et les habitants « place du 5-Novembre » à l’occasion de l’hommage rendu en 2019 aux victimes du drame.

, La Ville va officialiser la reconnaissance de la place du 5-Novembre 2018, Made in Marseille

« Le 5 novembre 2018, huit personnes perdaient la vie dans les effondrements de la rue d’Aubagne. Cette tragédie a marqué nos esprits et restera gravée dans la mémoire des Marseillais comme un traumatisme, par son bilan humain mais aussi pour la lumière qu’elle a jetée, aux yeux de la France, sur la situation de l’habitat indigne à Marseille. L’émotion et la colère qu’elle a suscitées se sont cristallisées dans la parole et la mobilisation des Marseillaises et des Marseillais, qui veulent comprendre les raisons qui ont conduit à ce drame et honorer la mémoire des victimes pour ne jamais oublier et construire solidairement l’avenir », a rappelé Michèle Rubirola, Maire de Marseille lors du conseil municipal.


A lire aussi

, La Ville va officialiser la reconnaissance de la place du 5-Novembre 2018, Made in Marseille
Les habitants rendent hommage aux victimes du drame de la rue d’Aubagne

Depuis un an, la place déjà renommée sur Google Maps

« Pour ne jamais oublier », parce que Marie-Emmanuelle Blanc, Simon Carpignano, Taher Hefdi, Julien Lalonde, Fabien Lavieille, Pape Niasse, Ouloume Saidhassani et Chérif Zémar « font partie de l’histoire de notre ville », la maire à proposer aux élus de « reconnaître institutionnellement le baptême populaire de la place du 5 novembre 2018 ».

La Commission des Dénominations des Voies sera chargée dans les prochains jours d’étudier une proposition dans ce sens, qui sera ensuite soumise au vote lors d’un prochain conseil municipal.

La place est d’ailleurs déjà renommée sur Google Maps, depuis novembre 2019.

, La Ville va officialiser la reconnaissance de la place du 5-Novembre 2018, Made in Marseille

Mise en examen dans le cadre de l’enquête

Cette reconnaissance intervient deux ans après les effondrements alors que les enquêtes sont en cours pour faire toute la lumière sur les causes de cette catastrophe. Julien Ruas, ex-adjoint de l’ancien maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et un syndic de copropriété ont été mis en examen il y a quelques jours dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour homicides et blessures involontaires et mise en danger de la vie d’autrui.

Julien Ruas était notamment chargé de la prévention et la gestion des risques dans l’équipe du maire LR de Marseille à l’époque des faits. Le cabinet Liautard était quant à lui le syndic de la copropriété du 65 rue d’Aubagne, le seul des deux immeubles qui était occupé au moment de la catastrophe.

Ces mises en examen succèdent à celle du bailleur social Marseille habitat.


A lire aussi

, La Ville va officialiser la reconnaissance de la place du 5-Novembre 2018, Made in Marseille
La rue d’Aubagne, dans le quartier de Noailles à Marseille
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !