Face aux nouvelles mesures de confinement, La Table de Cana continue ses actions solidaires en préparant des centaines de repas durant tout le mois, qui seront distribués aux personnes dans le besoin. Une démarche soutenue par la Fondation de Marseille, qui lui a fait don de 8 000 € à cet égard.

Nous le soulignions dans différents articles, déjà lors du premier épisode de confinement : derrière la crise sanitaire est tapie une crise sociale sans précédent. Les besoins en matière d’aide alimentaire sur le territoire de Marseille ont fortement augmenté avec la crise sanitaire : selon le Secours Populaire, la fréquentation des distributions d’aide alimentaire a augmenté de 40% dans les Bouches-du-Rhône depuis mars 2020.

Face à ce constat alarmant, les associations locales mettent de nombreuses actions en œuvre afin de venir en aide aux plus démunis, notamment au travers de maraudes dans les rues de Marseille.

Le traiteur La Table de Cana, qui se distingue par son engagement citoyen et solidaire, est de nouveau acteur dans les dispositifs d’aide à la population, en proposant des repas aux personnes dans le besoin, fort d’un don de 8 000 € alloué par la Fondation de Marseille. « Pendant le premier confinement, nous avons produit 28 000 repas pour les grandes associations de maraudes, comme les Restos du Cœur, Bien à vous, Le Secours Catholique... nous confie la directrice de l’établissement, Floriane Rieu. Nous avions reçu l’aide de plusieurs entreprises et fondations locales, comme les Terrasses du Port, AG2R ou encore la Ville de Marseille. Aujourd’hui, la Fondation de Marseille a subventionné 8 000 euros afin que l’on puisse le faire ».

, A Marseille, le traiteur La Table de Cana mobilisé pour produire des repas aux plus démunis, Made in Marseille
©La Table de Cana

Maintien de l’emploi et distribution de 200 à 300 repas par semaine

Un coup de pouce bienvenu, permettant de produire des repas individuels, avec un plat complet, un fromage, un dessert et des couverts, en faisant toujours appel aux producteurs locaux avec qui La Table de Cana a l’habitude de travailler.

Et cette action d’entraide a un double impact, puisqu’elle permet à des salariés en parcours d’insertion de poursuivre leur activité malgré la crise. « Nous avons envie de poursuivre nos engagements, et ils se développent aussi dans les périodes de troubles. Notre volonté est de continuer à produire des plats de qualité, ce que nous ferons pendant tout le mois. Cela permettra de distribuer 200 à 300 repas par semaine à ceux qui en ont besoin ».

Découvrez les engagements de l’entreprise sur son site.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !