La Table de Cana s’impose aujourd’hui comme premier traiteur solidaire de Marseille. La semaine prochaine, une exposition photographique la mettra en lumière sur les murs du Palais de la Bourse.

Elle est connue pour ses actions solidaires et son accompagnement de formation auprès de personnes en réinsertion. La Table de Cana passe aujourd’hui sur le devant de la scène, en devenant l’objet d’une exposition photographique intitulée « C’est quoi la recette ? L’insertion, une aventure humaine ». Des clichés à retrouver au Palais de la Bourse, à Marseille, à partir du 13 janvier.

Pendant 24 heures, une photographe professionnelle, Géraldine Aresteanu, s’est immiscée auprès des quelque 14 salariés pour suivre leur travail en coulisses, mais aussi dans leur cadre de vie personnel.

« L’idée de la photographe est de donner une dimension humaine à ces professionnels de la cuisine, en les incarnant à travers leur quotidien, souligne Sylvie Bancilhon, directrice de La Table de Cana Marseille.

, Exposition : La Table de Cana, premier traiteur solidaire de Marseille, Made in Marseille

Immersion dans le nouveau laboratoire à Mourepiane

Cette exposition est aussi l’occasion de faire « découvrir au grand public notre nouveau laboratoire, basé à Mourepiane, qui fait 800 m2. Ce grand espace nous a permis de mettre en place de nouvelles pratiques, ainsi qu’une dimension environnementale spécifique : le tri des déchets, le matériel choisi pour optimiser les locaux, tout en préservant la santé de nos collaborateurs afin d’offrir un espace de travail sain dans lequel les employés se sentent bien. C’est sur ce bien-être au travail que je fonde mon projet d’entreprise depuis toutes ces années. »

Une mission d’accompagnement

Depuis 27 ans, La Table de Cana travaille à l’insertion professionnelle en proposant des formations aux personnes éloignées du marché du travail. En 2015, elle mettait en place un programme parrainé par le chef Alain Ducasse, Des Etoiles et des femmes, permettant à 12 femmes issues de quartiers sensibles de suivre une formation culinaire en alternance auprès de chefs de renom. L’initiative, d’abord lancée à Marseille, s’est par la suite développée dans 8 villes de France.

Plus récemment, le projet d’un point de restauration en coeur de ville porté par des détenus des Baumettes voyait le jour, pour lequel une nouvelle phase de test devrait être annoncée courant 2020 avant la mise en place pérenne du restaurant.

Une double-casquette de service traiteur et de restauration collective aujourd’hui valorisée à travers des photographies, témoins de la dimension humaine placée au coeur de l’activité professionnelle. Le vernissage aura lieu le 14 janvier à 18h et l’exposition sera à découvrir jusqu’au 18 janvier.

Entrée libre de 10h à 17h.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !