Lors de la présentation détaillée des nouvelles mesures, la ministre du Travail Élisabeth Borne a tenu à préciser que « le télétravail n’est pas une option, mais sera inscrit dans le nouveau protocole ». 

Le télétravail « n’est pas une option » mais « une obligation » pour les travailleurs, salariés ou indépendants qui peuvent exercer leur activité à distance, a indiqué la ministre du travail, Elisabeth Borne. « Cette obligation sera inscrite dans la nouvelle version du protocole national en entreprise », a-t-elle précisé, détaillant trois cas :

  1. Un travailleur qui peut effectuer toutes ses tâches en télétravail doit le faire 5 jours sur 5.
  2. « Ceux qui ne peuvent pas effectuer toutes leurs tâches à distance peuvent se rendre une partie de leur temps sur le lieu de travail, c’est le cas par exemple dans un bureau d’études pour un ingénieur ou un technicien, ou pour un architecte qui a besoin d’équipements spécifiques pour travailler ». 
  3. « Certains métiers ne peuvent être réalisés à distance », comme dans les commerces restant ouverts, dans le BTP, l’agriculture ou « tous les intervenants à domicile ». Pour cette catégorie « il sera nécessaire de disposer d’une attestation de l’employeur ».
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !