La Biennale internationale de création Manifesta, qui devait se dérouler jusqu’au 29 novembre 2020 à Marseille, est contrainte d’annuler ses expositions au vu du confinement annoncé. Des visites virtuelles sont cependant programmées.

Nouveau coup dur pour le secteur événementiel. Alors que cette année 2020 devait faire rayonner Marseille à l’internationale grâce à l’accueil de la biennale artistique Manifesta, cette édition, comme tous les autres grands rendez-vous, a dû être avortée. Et dès le début, les conditions n’étaient visiblement pas favorables à son bon déroulement. Prévue initialement le 7 juin, elle avait déjà été reportée au 28 août.

Une fois encore, alors qu’elle devait s’étendre jusqu’au 29 novembre, c’est un mois plus tôt, jour pour jour, qu’elle baisse le rideau, suite aux annonces de reconfinement du Président de la République. Deux mois, en tout et pour tout, pendant lesquels les Marseillais ont pu découvrir de nombreuses expositions constituées de trois volets : Traits d’union.s, le programme principal d’expositions et d’événements ; Le Tiers Programme, programme éducatif et de médiation et Les Parallèles du Sud, programme d’événements parallèles.

Une fin d’édition repensée

Malgré une édition fortement perturbée, la dernière exposition de Manifesta 13 est dévoilée un jour plus tôt, aujourd’hui même, avant que le confinement ne prenne effet. Il s’agit du dernier volet des Archives Invisibles qui sera ouvert ce soir, en accès libre, de 17h à 20h30 au Tiers QG, siège du Tiers Programme, à proximité de la gare Saint-Charles (1er).

Mais dans les jours à venir, les organisateurs de l’événement prévoient d’ores et déjà de programmer cette fin d’édition de manière virtuelle, via des visites guidées digitales et en 3D permettant à tous de découvrir les oeuvres sous un autre format… Et de finir sur une bonne note malgré tout.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !