A l’occasion de la réunion publique sur l’avenir du quartier de Noailles, Sophie Camard, maire de secteur (1er), a précisé qu’il y aurait des temps d’hommage autour du 5 novembre, date du drame de la rue d’Aubagne.

A l’occasion de la réunion publique qui se tient actuellement à l’espace Bargemon entre les adjoints à la Ville de Marseille et les habitants du quartier de Noailles, la question des commémorations du drame de la rue d’Aubagne, survenu il y a bientôt deux ans, le 5 novembre 2018, a été abordée.

La municipalité a prévu un temps d’hommage mais reste « en attente aujourd’hui d’une réponse de la Préfecture », a précisé Sophie Camard, maire des 1-7e arrondissements de Marseille. Le Printemps Marseillais prévoit la « reconnaissance officielle de la place du 5 novembre », alors qu’elle a déjà été baptisée ainsi par les habitants.

Parallèlement, la semaine prochaine, la Ville accueille le projet photographique et sonore d’Anthony Micallef, baptisé « Indigne Toit », qui rend hommage aux nombreux délogés, victimes de l’habitat indigne à Marseille contraints de quitter leur domicile depuis le drame du 5 novembre 2018.

Michèle Rubirola, Maire de Marseille, sera à cette occasion, aux côtés de l’artiste, pour inaugurer cette exposition inédite et accessible à tous jusqu’au 22 novembre, dévoilée sur la façade de l’Hôtel de Ville et la place Bargemon.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !