A la suite des récentes déclarations du ministre de la Santé, Olivier Véran, sur la situation sanitaire préoccupante à Marseille, Benoît Payan, premier adjoint à la Ville de Marseille a décidé d’interpeller le Premier Ministre. Un nouvel appel à l’aide de l’Etat, pour lui demander d’investir un milliard d’euros pour l’AP-HM.

Hier, lors de son point désormais quotidien, sur la situation sanitaire, le ministre de la Santé a pointé les situations préoccupantes à Marseille et en Guadeloupe. « Si la situation ne s’améliore pas, il faudra sans doute prendre des mesures encore plus forte » a prévenu Olivier Véran, en citant la « possible fermeture des bars », ou « l’interdiction des rassemblements publics ». 

Suite à ces déclarations, Benoît Payan, premier adjoint à la Mairie de Marseille et maire par intérim en l’absence de Michèle Rubirola, convalescente, a décidé d’interpeller le Premier Ministre, pour lui signifier que le ministre de la Santé « fait encore jouer le mauvais rôle à Marseille dans la crise sanitaire actuelle, en focalisant l’attention des médias sur la situation dans notre ville. Marseille n’est ni un bouc-émissaire ni un faire-valoir. Marseille est à la pointe des actions de prévention contre le Covid-19 et compense largement le manque de moyens attribués par votre gouvernement pour la mise en place des mesures qu’il impose à notre ville », déclare-t-il dans un communiqué de presse.

L’élu détaille les actions menées dans le cadre de la lutte contre l’épidémie depuis cet été, dans un contexte de surfréquentation , « distribution d’un demi-million de masques lavables gratuits au grand public, aide sanitaire à destination des plus précaires, mise en place de dépistage gratuit dans l’espace public pour tous les quartiers de la ville, surveillance épidémiologique quotidienne dans les écoles et les établissements publics ».

Benoît Payan invite Oliver Véran à revenir à Marseille

Avant d’ajouter : « La Mairie prend ses responsabilités et mobilise l’ensemble de ses services pour lutter contre cette épidémie. Elle poursuivra ses actions tant que nécessaire. A l’Etat de faire de même, au lieu de distribuer les bons et les mauvais points. J’appelle donc le Ministre de la Santé à apporter une solution concrète face à l’abandon de notre système de santé publique ».

Le Premier adjoint réitère ses appels à l’Etat. Lundi, à l’occasion de la présentation des mesures par le préfet des Bouches-du-Rhône et de région, Benoît Payan avait clairement demandé l’aide de l’Etat. « Depuis la première vague du Covid-19, nous demandons à l’Etat d’investir un milliard d’euros pour l’AP-HM ; c’est la vraie réponse attendue par les soignants, les soignés et les habitants de notre ville ».

L’élu demandera d’ailleurs au prochain conseil municipal de prendre position pour appuyer cette demande de moyens supplémentaires pour l’hôpital public. « Pour l’heure et puisque le Ministre de la Santé s’intéresse tant à Marseille, je l’invite à venir sur place dès lundi pour rencontrer les acteurs locaux et lui permettre de passer enfin de la parole aux actes. »

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !