Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

La ville de Marseille met fin à l’arrêté anti-mendicité qui avait été mis en place par la majorité de Jean-Claude Gaudin le 17 octobre 2011 et condamnant à une amende de 38 euros, toute personne faisant « la manche » dans les rues de la ville.

La nouvelle majorité municipale s’est saisie d’un symbole fort pour marquer l’alternance avec l’équipe précédente. A l’occasion de l’anniversaire de naissance de l’Abbé Pierre, elle a mis fin à l’arrêté anti-mendicité condamnant à une amende de 38 euros toute personne se livrant « à toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la libre circulation des personnes, la commodité du passage dans les voies et espaces publics, l’accès aux immeubles ou, de manière générale, à porter atteinte par ces comportements au bon ordre, à la tranquillité et à la sécurité publique ». Un acte symbolique donc, car dans les faits, cette amende n’était pas vraiment appliquée par la police à Marseille.

« Le 5 août 1912, naissait Henri Grouès, dit l’abbé Pierre. 108 ans ont passé et comme la majorité municipale s’y était engagée pendant la campagne du Printemps marseillais, Michèle Rubirola a confirmé son opposition résolue à tout arrêté anti-mendicité, sur la ville de Marseille » annonce l’équipe de Michèle Rubirola dans un communiqué de presse.

Bouton retour en haut de la page