Le Jellyfishbot de la société IADYS devient encore plus éco-responsable ! En partenariat avec l’entreprise Click Dive, basée à Marseille, le robot utilise maintenant des filets fabriqués à partir d’ailes de kitesurf et de filets de pêche usagés pour récupérer les déchets marins.

Le Jellyfishbot, petit robot nettoyeur qui arpente les ports de France, est désormais équipé de filets de pêche 100% éco-conçus ! C’est en partenariat avec l’entreprise marseillaise Click Dive que le créateur du robot, IADYS, fabrique maintenant ses filets à partir de filets de pêche et d’ailes de kitesurf usagés.

« Notre objectif, chez Click Dive, c’est de réduire la pollution marine. Les déchets de la pêche représentent 27% de la pollution en mer. Sur terre, c’est à peu près 800 kilos de déchets par an et par pêcheur, qui vont être jetés en déchetterie. Ce sont des quantités énormes qui vont être perdues, c’est pour ça qu’on s’oriente vers une revalorisation de ces matériaux, en plastique, donc recyclables », explique Sabine Meneut, directrice générale de Click Dive et créatrice du projet Glokis.

Sabine Meneut se charge donc de récupérer les différents matériaux dans le cadre du projet Glokis. Elle les fournit ensuite à IADYS afin qu’ils soient assemblés par l’atelier Aude Couture situé à Aubagne. Ce projet s’inscrit dans une économie circulaire mais également locale, qui permet à l’équipe de IADYS d’aller plus loin dans leur engagement pour la protection des océans.

https://www.facebook.com/mademarseillenet/posts/4378175552223427

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !