Le nouvel adjoint à la Ville de Marseille, Jean-Marc Coppola (PCF) devrait prendre la délégation de la Culture dans la nouvelle gouvernance du Printemps Marseillais. Il nous confie l’ampleur du chantier, sa vision et les premières actions qu’il devrait mettre en place dès cet été.

Le communiste Jean-Marc Coppola, conseiller de secteur dans les 15/16, est le cinquième des 30 nouveaux adjoints de la Ville de Marseille. Les délégations ne sont pas encore officialisées, et à moins d’un revirement de dernière minute, l’élu confirme à demi-mots qu’il devrait gérer la culture : « Très probablement. La culture est une compétence importante de la municipalité et qui me tient beaucoup à cœur ».

En fin d’exercice, la précédente municipalité avait fait de “l’action culturelle” son quatrième budget de fonctionnement (113 M €), et son troisième budget d’investissement (39 M €). Jean-Marc Coppola entend revaloriser les moyens attribués à la culture, notamment « en travaillant enfin en intelligence avec les institutions, comme l’Europe, pour aller chercher des financements ». Mais il reste prudent « tant que l’audit des finances n’a pas été fait […] Il y a des priorités aussi, comme les écoles et l’habitat indigne… » (lire par ailleurs)

 

, Jean-Marc Coppola, la culture au centre du mandat et de « l’été marseillais », Made in Marseille
Le budget 2019 (source : site de la Ville de Marseille)

« Une forte dimension d’éducation populaire et de citoyenneté dans notre vision culturelle »

« Ce n’est pas qu’une simple compétence à gérer budgétairement », poursuit le nouvel adjoint, qui considère que la culture « n’a pas été une des priorités de la précédente mandature. Loin de là… ».

« La culture est une compétence très transversale, et Marseille doit aussi s’appuyer dessus pour rayonner. Il y a énormément à faire. Nous nous sommes engagés dans une vraie révolution dans la ville. Ça commence par une véritable reconnaissance des acteurs culturels ». Des Assises de la culture étaient notamment prévues dans le programme de la nouvelle équipe. Elles doivent réunir régulièrement des acteurs culturels, des usagers et des élus, « afin d’identifier et d’accompagner l’évolution des besoins et des usages ».

« Il y a une forte dimension d’éducation populaire et de citoyenneté dans notre vision culturelle », précise Jean-Marc Coppola. Une vision qui pourrait s’appuyer sur une mesure phare portée par le Printemps Marseillais durant la campagne : la création de maisons de la culture avec bibliothèque dans tous les arrondissements de la ville. Ces dernières devraient être des espaces de pratiques artistiques et citoyennes ouverts à tous, dont le fonctionnement serait en partie participatif.

La culture au centre de “l’été marseillais”

“L’été marseillais”  fait partie des premiers grands chantiers annoncés par Michèle Rubirola : élargissement des horaires de transports en commun, accès aux espaces verts, « l’objectif est de permettre aux Marseillais de passer le meilleur été possible », affirmait la nouvelle maire.

Jean-Marc Coppola compte bien que cela passe par la culture. « Il faut prendre appui sur des tas de lieux culturels pour ouvrir des activités aux Marseillais qui ne peuvent pas partir en vacances ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !