Une étude de Provence Tourisme et du Département des Bouches-du-Rhône affirme que 86 % des habitants du territoire souhaitent rester en France cet été, et la moitié d’entre-eux en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« Évidemment, la première partie de l’année a été catastrophique », confie Isabelle Brémond, directrice générale de Provence Tourisme. Le secteur reste anxieux malgré une sortie de crise qui suit son cours, « mais nous sommes optimistes pour cet été », confie-t-elle.

Étrangers, Français ou Provençaux, les touristes répondront-ils présent pour la saison estivale sur le territoire ? Elle assure que « oui, ils vont revenir ». Des pays voisins, d’abord, « car les frontières européennes vont rouvrir. 25 % de nos touristes sont étrangers, et la majorité viennent de pays frontaliers ». Quid des 85 % de touristes de France et de la région ? « Nous avons confiance sur le retour des Français, entre la campagne nationale de la Région et l’idée de faire du tourisme local, en pour des questions écologiques et sanitaires. Et puis ceux qui envisageaient de se rendre en Espagne ou en Italie pourraient se rabattre sur le sud cet été ».

Vers une saison de tourisme local ?

En ce qui concerne les Provençaux, et pour connaître leurs intentions en termes de vacances au sortir de la crise sanitaire, le Département des Bouches-du-Rhône et Provence Tourisme ont réalisé une enquête auprès de 1 000 habitants du territoire. « Dans cette situation inédite, nous voulions savoir si les résidents du département avaient envie de partir, de faire du tourisme local, ou de rester en famille », explique Isabelle Brémond. « Ça représente quand-même deux millions d’habitants. C’est à prendre en considération pour les professionnels du tourisme ». 

Globalement, 86 % des répondants envisagent des vacances en France. Plus de la moitié d’entre-eux souhaite rester en Provence-Alpes-Côte d’Azur, et un BuccoRhodanien sur cinq compte rester dans le département. « C’est une bonne nouvelle et un bon signe pour la saison à venir », réagit la directrice de Provence Tourisme. Elle justifie cette « envie de tourisme local » par « la richesse et la variété du territoire. Quand on est Marseillais et qu’on va en Camargue, et inversement, on est ailleurs en restant près de chez soi ». 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !