Alors que le secteur du tourisme subit de plein fouet la crise sanitaire, la société de voyages en ligne Voyage privé se relance pour la saison, d’après son PDG Denis Philippon. Ce dernier annonce même la volonté de sortir totalement du carbone sous trois ou quatre ans.

Au sortir d’une crise sanitaire sans précédent qui paralyse encore les déplacements de courte et longue distances dans le monde entier, les entreprises de tourisme, de voyage, de l’hôtellerie et de la restauration, sont pour la plupart en très grande difficulté. Pour essayer de limiter la casse, les plans d’aides se multiplient et la France, en particulier la Région Sud, joue toutes ses cartes pour tenter de sauver la saison estivale.

La société aixoise Voyage privé s’est faite une place de choix parmi les leaders des agences de voyage en ligne, en France et dans le monde, ces dernières années. Le site propose une sélection de séjours et de loisirs pour des destinations locales et internationales, à des prix négociés pour ses clients.

« Le même niveau d’affaires que l’année dernière »

Le PDG de l’entreprise, Denis Philippon, est très confiant sur la gestion de la crise : « Toutes les équipes sont mobilisées depuis trois mois pour être prêts pour la saison. On a beaucoup réorienté les forces de ventes, les achats et le marketing sur la destination France. On ne vend quasiment plus que ça. Comme on est presque les seuls à le faire, on fait un retour très fort en ce moment ».

C’est dire que la crise aurait épargné complètement le site de voyage en ligne : « On est sur le même niveau d’affaires que l’année dernière, donc ça marche très bien, on a beaucoup de chance. C’est de bonne augure pour la suite ».

, La société aixoise Voyage privé sort de la crise et vise le “zéro carbone”, Made in Marseille
Denis Philippon, co-fondateur et PDG du groupe Voyage Privé.

Voyage privé « totalement décarboné sous trois à quatre ans »

L’expression “le monde d’après” fleurit un peu partout après la crise sanitaire, et a parfois provoqué une vague de prises de conscience. L’environnement est plus que jamais au cœur des débats, notamment sur la question des voyages. Le transport aérien, particulièrement, est au centre du viseur avec ses fortes émissions de C02.

Une problématique de taille pour une entreprise comme Voyage privé : « C’est un sujet clé pour nous, un axe fondamental de développement, avec des défis très importants à relever », explique Denis Philippon. « Nous avons déjà créé un fonds d’investissement qui vise à nous rendre totalement décarboné sous trois à quatre ans ». Et lorsqu’on lui demande de préciser comment la société compte y parvenir, le PDG répond : « Nous ferons des annonces très fortes dans ce sens les prochains mois ». Affaire à suivre, donc.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !