La Marseillaise Anna Stezi créatrice de la marque de prêt-à-porter urbaine, éthique et responsable Topsis, confectionne des masques de protection réutilisables, pour l’Olympique de Marseille, avec les maillots de l’équipe. Le nouvel accessoire des supporters.

Son visage et un masque. C’est une photo postée innocemment sur son compte Instagram qui a mis en lumière la jeune créatrice marseillaise, au point de participer aujourd’hui à un projet bénévole avec l’Olympique de Marseille.

Il y a seulement quelques mois, Anna Stezi lançait sa marque de vêtement baptisée « Topsis ». Sa spécialité : recycler et customiser des maillots de sport américains pour les transformer en créations originales.

A lire ci-dessous

Et c’est ce qui a séduit le célèbre club de foot marseillais. « Je customise les maillots de sport, j’utilise pas mal de jersey et c’est ce qui a plu, confie la jeune femme accompagnée par le dispositif des Apprentis d’Auteuil, l’Ouvre-Boîte Marseille. C’est d’ailleurs, ma mentor styliste [Tiphaine Ressort, ndlr] qui a fait le relais avec l’OM et qui a permis de déboucher sur ce projet de confection de masques ».

La boutique du Vélodrome fournit les maillots invendus, restés en stock et « à partir de ça j’utilise toute la matière première », poursuit la jeune marseillaise, d’autant qu’habituellement la base de ses créations vient de friperies, de recycleries ou de seconde main.

, Une créatrice Marseillaise crée des masques avec des maillots de l’OM, Made in Marseille

Un projet solidaire

Durant la période de confinement, la jeune styliste a installé son atelier dans un bureau vacant de la Canebière. D’autres petites-mains sont venues lui donner un coup pouce, de manière bénévole. « Certaines n’avaient jamais touché une machine à coudre, mais toutes ont participé à leur niveau », s’enthousiasme la styliste.

Une belle énergie autour de cette action solidaire puisque le club en fera don à différentes associations. « C’est entièrement bénévole, je ne gagne pas d’argent, mais cela reste fidèle à mes valeurs. Ça me ressemble, et c’est ce que j’aime, le sportif urbain ».

Objectif 500 masques

L’objectif est de réaliser 500 masques. 200 masques ont déjà été confectionnés. Les 300 autres sont en cours, au sein d’un atelier du quartier du Panier. « Avec le déconfinement, et le retour des employés au bureau de la Canebière, nous avons changé de site ».

En plus, Anna Stezi doit désormais honorer ses commandes pour l’été. Depuis le mois de décembre, au sein de l’Ouvre-Boîte, la Marseillaise développe sa marque. « Ce dispositif est une vraie sécurité. Toute l’équipe est présente durant toutes les phases. Que des choses bénéfiques sont arrivées. Des dispositifs, j’en ai fait quelques-uns, avant, et les Apprentis d’Auteuil, c’est vraiment à part », confie avec gratitude Anna, en gardant les pieds sur terre.

Il est certain qu’il faudra désormais compter sur la griffe Topsis dans les années à venir.


A (re)lire 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !