Aux Chartreux, un nouveau local nommé “La Base” ouvrira au début de l’été. L’objectif ? Regrouper en un même lieu, les associations marseillaises mobilisées sur la question du climat et de la transition écologique, pour échanger, débattre et faire naitre de nouvelles idées.

Rassembler les Marseillais dans une dynamique sociale dans un “foyer” des collectifs citoyens. Telle est la volonté de la Base (pour Base d’Action Sociale et Ecologique), un centre de 400 m2 niché aux Chartreux, rue Pierre Roche. Le projet a muri l’an dernier, alors que le collectif marseillais Alternatiba envisageait un espace dédié aux citoyens. « Deux centres existent déjà à Paris et à Lyon, explique Nicolas Nace, en charge des relations presse du groupe. Nous souhaitons rassembler la population pour construire de nouveaux projets, mais avant tout les aider à réfléchir sur une société plus juste et plus respectueuse du vivant. En novembre, tout s’est accéléré quand nous avons trouvé ces locaux, de nombreuses associations nous suivaient déjà dans cette démarche ». 

« De plus en plus de citoyens aspirent à s’engager, mais à Marseille, la capacité des locaux existants est limitée, et leur coût est croissant, certains tiers-lieux engagés ont même fermé. Avec ces contraintes, il est difficile de travailler ensemble, et de continuer à faire grandir cet élan » explique l’association.

De ce fait, nombreux sont les collectifs locaux à avoir rejoint l’initiative : les mouvements pour le climat (Alternatiba, Les Amis de la Terre, Greenpeace…), écologiques (Zero Waste, Les Colibris…) un mouvement éco-féministe, Coeur de Cagoles ou encore la monnaie locale marseillaise La Roue. Ils seront tous partie prenante de cette dynamique en accompagnant les adhérents dans leur prise de conscience écologique et sociale.

, La Base : le nouveau lieu qui regroupe les associations écologistes et sociales à Marseille, Made in Marseille

Des projets réfléchis au cours de réunions, débats et ateliers

Au gré de réunions d’informations, de débats, d’ateliers et d’événements autour du bar associatif, La Base se veut, en somme, un véritable foyer des collectifs pour co-construire avec les citoyens la ville de demain.

« Aujourd’hui, les travaux ont dû être momentanément stoppés en raison de la crise, ce qui retarde donc l’ouverture, initialement prévue fin avril, à la fin du mois de juin. Nous pourrons accueillir plus d’une centaine de personnes ».

Pour le moment, l’espace est occupé par une association de quartier collectant des denrées pendant le confinement. « Nous réfléchissons aussi à différents projets pour promouvoir le local, comme la distribution de paniers AMAP ou de l’aide à l’éducation ».

Pour soutenir ce projet, un financement participatif a été lancé et est ouvert jusqu’au 10 mai sur cette plateforme.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !