Les Bouches-du-Rhône oscillent aujourd’hui entre vert et orange sur les cartes gouvernementales présentant l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France. Objectif ? Passer au vert !

Si le 11 mai reste la date prévue du déconfinement, la décision se fera par département, avec une grille de couleur : rouge ou vert. D’ici là, une carte de France du déconfinement sera communiquée tous les jours.

La Direction générale de la Santé et Santé publique France ont déterminé des critères permettant d’évaluer le niveau de menace du virus dans chaque département. Il se base sur le taux de cas sur une période de sept jours, sur les capacités d’hospitalisation en réanimation et sur le système local de tests et de détection des chaînes de contamination. Le 7 mai, ces indicateurs, détermineront quels départements basculent le 11 mai dans la catégorie rouge, c’est-dire, une circulation élevée, ou vert circulation limitée.

Ce jeudi 30 avril, le gouvernement a présenté trois cartes, et non une seule synthétique, selon ces critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière sur les capacités de réanimation, et une troisième carte synthétise les deux critères.

Pour l’heure, le département des Bouches-du-Rhône oscille entre “vert” et “orange”.

, La carte du déconfinement, les Bouches-du-Rhône en orange, Made in Marseille

, La carte du déconfinement, les Bouches-du-Rhône en orange, Made in Marseille

, La carte du déconfinement, les Bouches-du-Rhône en orange, Made in Marseille
Cette carte synthétise les deux critères. Les Bouches-du-Rhône apparaissent en orange.

Aucun département de la région Sud en rouge

A l’échelle de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, aucun département n’est en “rouge”. Sur la première carte qui correspond à la circulation du virus : 6 départements sont classés en zone “verte”. La deuxième carte (tension hospitalière sur les capacités en réanimation) là les six départements passent au orange. Enfin, la synthèse de ces deux cartes classe les six départements de la région Sud en orange : Vaucluse, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Var, Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône.

Après la présentation des mesures par le Premier ministre, mardi, à l’Assemblée nationale, Renaud Muselier, président de la région Sud avait réagi : « mon objectif est très clair : les six départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur doivent être classés “verts” au 2 juin prochain. Toutes les collectivités, tous les citoyens de la région doivent être mobilisés pour arriver à cet objectif. Cette rigueur et cet engagement seront le seul moyen de retrouver nos libertés au plus tôt, et ainsi de relancer la vie économique, sociale et culturelle dont nous avons tous besoin ».

Avec la présentation de ces cartes, il estime « que nous sommes sur la bonne voie. Le niveau de circulation du virus est bas, ce qui veut dire que la tension hospitalière sur les capacités en réanimation va baisser au fil des jours. Nous devons donc respecter scrupuleusement le confinement jusqu’au 11 mai. La distanciation sociale et les gestes-barrières seront nos meilleurs alliés pour passer au vert. Le retour à la vie sociale, économique et culturelle est indispensable et possible. Nous devons pouvoir rouvrir nos bars, nos cafés, nos restaurants, retrouver la vie au plus tôt et faire en sorte que nos commerces soient accessibles en toute sécurité.»

Rouge ou vert ? Quelles mesures ?

Que les départements soient classés rouges ou verts, le dé-confinement restera très encadré jusqu’au 2 juin. Les mesures de distanciation sociale, la non-réouverture des cafés, des restaurants et des grands centres commerciaux, ou encore des plages seront maintenues.

Pour les départements “rouges”, même s’il reste des précisions à apporter, on sait déjà que l’ouverture des parcs et jardins ne sera pas possible, avant de repasser au vert. Idem pour la réouverture des collèges prévue à partir du 18 mai.

La couleur “rouge” ou “verte” servira aussi de guide aux autorités locales (préfectures, rectorats, maires, etc.) pour prendre leurs décisions, par exemple au sujet de la réouverture des écoles primaires.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !