Une hausse de dépôts sauvages et de brûlages de déchets verts a été constatée depuis le début du confinement. La Métropole a pris la décision de rouvrir certaines déchetteries territoriales, moyennant des mesures de précaution strictes.

Depuis le début de confinement, une nette baisse de la pollution atmosphérique a été enregistrée. Cependant, les émissions liées au brûlage de déchets verts, très nocives, sont en augmentation. Les dépôts sauvages sont également en hausse, notamment dans le Parc national des Calanques qui alarme sur la question.

Dans un récent communiqué, la Métropole Aix-Marseille-Provence fait part de la décision de rouvrir progressivement 36 de ses déchetteries à compter du 21 avril. Une mise en oeuvre effectuée « afin de lutter contre les dépôts sauvages et les brûlages, et donc de limiter les rejets de particules fines dans l’air tout en permettant aux métropolitains de respecter leurs obligations de débroussaillement. » 

65 % des déchetteries métropolitaines seront rouvertes. Soit 8 sur le territoire Marseille-Provence, 10 dans le Pays d’Aix et une dans le Pays de Martigues. Ces réouvertures sont exclusivement réservées à la collecte de déchets verts, de métaux et de cartons, tandis que les gravats seront acceptés dans 31 déchetteries.

Pour s’y rendre, les particuliers devront se munir de leur attestation indiquant un « déplacement pour effectuer des achats de première nécessité ». La Métropole indique dans un second temps que l’ensemble des déchetteries d’Aubagne, de Salon et d’Istres sont ouvertes sous des conditions d’accès et d’horaires réduits.

Modalités d’accès, jours de réouverture, horaires et liste des déchetteries à retrouver dans la journée sur le site de la Métropole.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !