Face à la recrudescence des violences intra-familiales, la direction de l’Olympique de Marseille a décidé d’abriter les victimes dans son centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. 

Plus de 2 000 victimes de violences conjugales ont été enregistrées début avril, un recensement à la hausse en comparaison au mois précédent et représentatif des cas isolés pendant le confinement. Afin de lutter à leurs côtés, l’OM a ouvert les portes de son centre d’entraînement, situé dans le 12e arrondissement de Marseille.

Une initiative suivant la liste de celles engagées par le club depuis plusieurs jours déjà. Depuis une semaine, une cinquantaine de femmes ont donc pu être accueillies à La Commanderie avec leurs enfants, où l’association porte quotidiennement des repas, des jouets ou encore des vêtements. 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !