Pour lutter face à la pandémie du Covid-19, les savonniers et les parfumeurs de la région mettent leurs savoir-faire au profit des acteurs locaux et des particuliers. Tour d’horizon de ces actions solidaires qui font la fierté de toute une région.

Depuis le début du confinement, nombreuses sont les entreprises provençales à être venues en aide aux citoyens, qu’il s’agisse de fabrication de gel hydroalcoolique, de dons alimentaires ou encore de maraudes solidaires. Cette fois encore, le monde entrepreneurial en appelle au savoir-faire régional pour lutter contre l’épidémie. Tour à tour, les savonneries locales, dont la réputation n’est plus à faire puisqu’elles sont devenues des institutions sur le territoire, ont apporté leur contribution. Elles sont suivies des parfumeurs qui deviennent leurs alliés dans cette période de crise.

De Salon à Marseille, le savon est leur plus belle arme

Il est l’un des emblèmes de la cité phocéenne. Le savon de Marseille fait le bonheur des Français grâce à sa formule 100% naturelle, sans additif, colorant ou conservateur. Un allié dans cette bataille contre le virus, alors que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise de se laver régulièrement les mains pour éviter la propagation des maladies.

Ainsi, des savonneries locales ont mis leur savoir-faire à contribution : Rampal Latour, installée à Salon-de-Provence, a notamment offert 10 000 cubes de savon aux Ehpad et aux écoles de la région. Aux côtés de Marius Fabre, autre savonnerie de la ville, les deux structures ont fourni à la municipalité leurs produits pour les crèches au début de l’épidémie, aux foyers restaurants et logements seniors mais aussi pour les bureaux de vote lors du premier tour des élections municipales.

La Phocéenne de Cosmétique a offert 1 500 savons liquides de la marque « Le Petit Olivier » à la ville grâce à la coopération de tous ses salariés. Quant à la Savonnerie du Midi, basée à Marseille, celle-ci a réduit le prix de sa savonnette « La Corvette » afin de répondre à la demande des consommateurs. Et les intervenants exposés au Covid-19 ne sont pas en reste dans ces élans de solidarité : La plus ancienne savonnerie marseillaise, Le Fer à Cheval, a anticipé la crise en ayant augmenté la production de ses stocks depuis le mois de janvier. Chaque jour, elle fait don de savons à plusieurs acteurs territoriaux : marins-pompiers, associations, Ehpad, cliniques, entreprises…

Les parfumeurs sur le front

Dans le secteur de la parfumerie, des artisans de la Côte-d’Azur se sont unis pour produire des solutions hydroalcooliques, suivant le décret dérogatoire permettant aux entreprises spécialisées d’en fabriquer. Ainsi, la société familiale grassoise Arthes a déjà produit des dizaines de milliers de flacons.

Ces gels serviront aux hôpitaux des Alpes-Maritimes et à certains des Bouches-du-Rhône, à la Police Nationale et aux collectivités territoriales. Il en est de même pour Jean Bouis, à Vallauris, parfumeur qui offre aujourd’hui 90% de sa production aux infirmières, aux ambulanciers et aux pompiers. Autant de belles initiatives qui contribuent, une fois encore, à faire rayonner la Provence et ses habitants.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !