L’entrepreneur Vianney d’Alançon vient de racheter le Château de la Barben.  Il nourrit le projet ambitieux de le rénover pour en faire un lieu incontournable pour le tourisme provençal.

Le plus ancien château de Provence, le Château de la Barben, est en passe de redorer son blason. En décembre dernier, Vianney d’Alançon rachetait les lieux pour la somme de 20 millions d’euros. « Je n’ai pas suivi de formation d’histoire, elle est ma passion depuis enfant, rappelle tout naturellement l’entrepreneur. Je suis sensible à l’histoire et au patrimoine de ces lieux d’enracinement français dans des régions qui me sont chères ».

En effet, avant son investissement dans le Sud, ce dernier avait déjà acquis la forteresse de St Vidal en Auvergne, un territoire dont sa mère est originaire, lui redonnant vie en y présentant notamment des fresques théâtrales portées sur l’histoire. « L’objectif de cet achat est avant tout de mettre en valeur ce patrimoine et les savoir-faire provençaux à travers des projets agricoles et de préservation des espècesLe château représente toute cette richesse, qu’il soit question de personnalités ayant marqué la Provence, de l’histoire architecturale mais aussi de l’histoire allégorique, dans tout ce qu’il véhicule. »

Redorer le blason d’un joyau provençal

Il faudra néanmoins attendre encore une année avant que les portes du château ne s’ouvrent au grand public. Au préalable, l’entrepreneur s’affaire aujourd’hui à la rénovation du monument et notamment à la problématique des infiltrations d’eau qui menacent le mobilier et les oeuvres.

En parallèle sont établis les projets du nouveau propriétaire quant aux événement qui seront organisés en ses lieux, soit des spectacles racontant le passé régional, ses racines et ses personnages emblématiques, sans oublier la promotion du terroir provençal et des savoir-faire locaux. 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !